Le PSG submergé par les vagues bretonnes ! En déplacement à Lorient, Paris avait pour mission de s’imposer afin de reprendre la tête de la Ligue 1. Raté puisque les hommes de Mauricio Pochettino s’inclinent sur le file au terme d’un match à rebondissements qui a vu les parisiens d’abord menés, puis leaders avant de se faire crucifier dans les ultimes secondes de la rencontre. Neymar auteur d’un doublé n’aura pas suffit pour renverser des lorientais séduisants et très en jambes. L’horrible première période réalisée par les parisiens coute très cher puisque le club de la capitale pointera à la troisième place du championnat à l’issue de cette 22ème journée. Première défaite du coach argentin sur le banc parisien qui n’aura d’autre choix que de rebondir face à Nîmes, mercredi soir au Parc des Princes. D’ici là, voici les notes des parisiens du jour : 

 

Rico (3) : Nouvel épisode de Serge le Mytho qui aujourd’hui se fait passer pour Sergio, un gardien espagnol du PSG qui dispute un match en Bretagne. Beaucoup moins drôle que d’habitude cet épisode de 90 minutes .. Keylor il est l’or de revenir !

Florenzi (4)  : Entre jouer dans l’axe et persister dans une forêt de jambes et passer par les cotés, le PSG a vite fait son choix aujourd’hui. Résultat, presque aucun ballon à se mettre sous la dent pour l’italien. « L’aile (droite) ou la cuisse » version 2021 a quand même vachement moins de saveur ..

Kherer (4) : Si la deutsch qualitat ne déçoit à priori jamais, elle a au moins le mérite de la constance. A l’image de Kherer qui lui aussi est d’une constance remarquable dans son style.

Kimpembe (4) : Malheureux sur chaque situation délicate, Presnel a bu la tasse sous le déluge breton. Pourtant débarrassé des ses indélicatesses gastriques de la semaine dernière, le capitaine du PSG aura peut-être cette fois encore du mal à digérer cette défaite. Le retour du guerrier ne devrait malgré tout pas se faire attendre.

Kurzawa (5) : Un match correct et engagé de la part de Kurzawa qui enchaine les matchs depuis l’arrivée de Pochettino. Une fois n’est pas coutume, quel soulagement de ne pas pouvoir faire plus de cinq changements, voir Bakker entrer à la fin du match aurait été le coup de grâce ..

Danilo (5) : Un match où le portugais à mis du coeur à l’ouvrage mais où il a aussi plus souvent ouvert que colmaté les brèches.

Paredes (6) : En l’absence de Verratti, l’argentin avait la lourde tâche d’endosser le rôle de leader technique au milieu de terrain. Sa teinture blonde et son franc parlé n’auront pas suffit malgré une seconde période mieux maitrisée. Du coup, Leandro Paredeçu à la fin du match.

Mbappe (5) : Dans le grand bain face à une défense lorientaise des grands jours, Kylian a peiner au moment de faire des différences. Il a bien essayé de mener sa barque mais l’océan de défenseurs merlus était trop grand pour le petit poisson parisien.

Neymar (7) : Avec cette barbe (douteuse) façon Chuck Norris, une chose est sûre, Neymar était prêt à en découdre. Les ballons il les met où il veut, et c’est souvent dans les buts.

Di Maria (4) : Pas de doute, il a bien fait de mettre Pochettino dans son onze de légende du PSG. De quoi dégouter Draxler qui s’est presque rendu plus utile en réparant le poteau de corner en deuxième période ..

Icardi (4) : Asphyxié par la défense des merlus sous une pluie battante, Icardi s’est un peu noyé dans un match où il n’a sorti qu’une seule fois la tête de l’eau. Trop peu pour espérer nager en eaux troubles aujourd’hui.