Animés par une volonté de fer et un mental de guerriers, les Parisiens se sont défait d’une pression presqu’ingérable mercredi dernier contre Manchester United, en gagnant 1-3. Ce soir, le PSG affronte Montpellier sans Neymar, Verratti et Kimpembe, laissés au repos. 




  • Les enjeux de la rencontre : prendre de l’avance.

Il y a pas mal de suspense sur le podium, à l’occasion de cette 13ème journée de Ligue 1, et si les Parisiens cherchent évidemment à garder leur place de leader, les Héraultais aimeraient, eux, se glisser en haut du classement.

Le PSG a beaucoup moins d’avance sur les autres clubs, que les années précédentes, à la même période. Seulement deux minuscules points les séparent aujourd’hui d’un groupe de quatre affamés : Lille, Lyon, Monaco et Montpellier. Une très bonne nouvelle pour le championnat qui retrouve un peu d’enjeu.

En effet, même si le PSG est devant, rien ne prouve qu’il le restera, et surtout l’interrogation restant totale sur la répartition des places suivantes, il sera intéressant de voir comment les Rouge et Bleu vont gérer les prochaines rencontres contre ces quatre-là.

« C’est quand même une super nouvelle pour la Ligue 1, savoure Luis Fernandez, l’ex-coach du PSG. Il n’y a rien de pire qu’un championnat plié dès le début. Tout le monde se lasse. Déjà qu’il n’y a personne dans les stades. Là il y a du suspense, surtout parce que certaines équipes peuvent tenir la distance.»

Si Paris perd ce soir, ce sera, certes, juste un coup dur de plus en Ligue 1, alors que la fin de la phase de poules de Ligue des champions est toujours dans leur tête. Mais le club de la capitale passerait deuxième et… c’est moche. Rappelons que le PSG en est déjà à deux contre-performances sur ses deux derniers matches en L1 : une défaite face à Monaco (3-2) et un nul face à Bordeaux (2-2).

Paris qui a tout donné mercredi dernier face à Manchester (1-3) risque de ne pas mettre toutes ses forces dans cette bataille. Surtout face à un Montpellier qui est à la maison, et qui enchaîne les bons résultats. Pour le plaisir des statistiques, le PSG a remporté 4 de ses derniers matches contre Montpellier en Ligue 1, dont 3 par au moins 4 buts d’écart. Et Angel Di Maria a marqué à chacune des 5 dernières rencontres contre les Héraultais

Plus au sud, l’enjeu est clairement d’attraper la première place du classement.

L’équipe de Michel Der Zakarian occupe pour l’instant la 5e place, mais à égalité de points avec ses trois autres acolytes, Monaco Lille et LyonLe MHSC est sur une bonne lancée de 4 victoires consécutives, et ne compte pas s’arrêter là. Une équipe constante, stable, du coeur sur le terrain… les Héraultais n’ont de cesse de montrer leur envie, alors que depuis trois ans ils occupent une place dans la première moitié du classement.

Si la tête de la Ligue 1 paraît encore un objectif invraisemblable avec Monaco, Lyon et Lille en embuscade, c’est surtout l’objectif européen qui anime l’équipe de Der Zakarian.

 

  • L’état de forme des deux équipes

Si les Parisiens ont prouvé leur vigueur sur la pelouse d’Old Trafford, ils vivent toujours une saison compliquée en championnat. Toujours au bord de la rupture, jouant parfois deux périodes complètement différentes dans un même match, et pas assez réguliers, ils donnent souvent des coups de chaud à leurs supporters, et des maux de tête à leur entraîneur. Mais Thomas Tuchel ne compte pas reculer en Ligue 1 pour autant. Il se méfie des Montpelliérains, et a déclaré hier en conférence de presse qu’il faudra être costaud ce soir. Il demande à ses joueurs la même détermination que la semaine dernière.

C’est surtout les blessés et absents qui pèsent sur le groupe parisien. Même si le nombre de joueurs rétablis, augmente de jour en jour, certains indispensables sont toujours sur le banc, ou sur le fil. Dans un communiqué hier, le PSG a fait un point médical : Julian DraxlerMauro Icardi, Pablo Sarabia et Juan Bernat seront indisponibles ce soir. Neymar, Kimpembe et Verratti sont également laissés au repos et ne participeront pas au voyage à Montpellier.

 

Du côté de Montpellier, c’est plutôt l’inverse : une fraîcheur sans pareille et un effectif presqu’au complet ! Seul bémol : l’attaquant Andy Delort touché par le coronavirus sera forfait ce soir. C’est la 2ème fois en trois mois que l’international algérien attrape la COVID-19.
Delort est l’atout offensif des Héraultais : 6 buts et 4 passes décisives cette saison.

Il n’a pas perdu son humour pour autant… Il a même adressé une petite dédicace à Leandro Paredes dans un tweet :

Un clin d’œil à ses prises de bec régulières avec le milieu de terrain parisien. Autre absence notable chez les sudistes : celle de Joris Chotard, victime d’une infection et donc indisponible.

A l’inverse, il faut signaler le retour dans le groupe du milieu de terrain défensif Damien Le Tallec qui a purgé sa suspension de quatre matchs, consécutive à son exclusion devant Reims (0-4) le 25 octobre dernier.

Les compositions probables

C’est un peu toujours la même histoire pour Thomas Tuchel : aligner un onze efficace, sans ruiner le physique de ses principaux atouts, encore à préserver pour les matches européens. Le technicien allemand a tout de même plus de choix que lors du dernier match en championnat, contre Bordeaux : Abdou Diallo, Keylor Navas, Marquinhos, Layvin Kurzawa et Thilo Kehrer n’étaient pas disponibles la semaine dernière. Ils le sont aujourd’hui.

En revanche, Tuchel a décidé de se passer des services de Verratti, Kimpembe et Neymar, qu’il a laissé au repos pour cette rencontre. Sarabia, Icardi, Draxler et Bernat sont toujours indisponibles. Face à Montpellier, le technicien allemand va devoir bricoler une nouvelle fois. D’autant que la priorité est donnée à la rencontre face à Basaksehir en Champions League mercredi prochain.

 

Michel Der Zakarian, lui, ne devrait pas changer grand chose à son organisation habituelle : le technicien montpelliérain pourrait donc conserver son 4-3-3.

« On va rester dans notre ligne de conduite », assure l’entraîneur montpelliérain. « Nous devrons être bien organisé quand on n’a pas le ballon et bien l’utiliser pour leur poser des problèmes et les faire courir », juge t-il.

Pas de Delort, ni de Chotard, certes. Mais l’équipe possède un milieu de terrain très compétitif : l’alliance de Ferri et Savanier fonctionne très fort. Les deux milieux de terrain excellent lorsqu’ils jouent ensemble. Et leur association pourrait suffire à compenser l’absence de leur capitaine sur le terrain.

Devant Omlin, on retrouverait la défense Sambia/Congré/Mendes/Ristic qui a très bien fonctionné contre Lorient samedi soir, à moins que Le Tallec revenu dans le groupe, ne prenne la place de Congré. Au milieu les fameux Savanier et Ferri, associés à Mollet. Devant, le coach pourrait laisser également Laborde et Mavididi, mais imposer Yun à leurs côtés afin de remplacer Delort. 

  • L’arbitrage

Cette rencontre entre le MHSC et le PSG sera arbitrée par Mikaël Lesage. Depuis le début de cette saison, l’arbitre de 45 ans a dirigé 6 rencontres et a attribué 30 cartons jaunes, ainsi que 4 cartons rouges. Monsieur Lesage a arbitré le PSG le 16 septembre dernier face au FC Metz (1-0) ; c’est lors de ce match qu’il avait distribué un carton rouge à Abdou Diallo.

Il n’a pas encore officié aux côtés de Montpellier cette saison ; leur dernière rencontre sur la pelouse date du 29 février dernier lors de MontpellierStrasbourg. Les Héraultais en gardent un bon souvenir puisqu’ils avaient gagné, à domicile, 3 buts à 0. Il sera assisté par Huseyin Ocak et Bertrand Jouannaud. Guillaume Paradis sera le quatrième arbitre.

Antony Gautier et Aurélien Petit officieront en tant qu’arbitres assistants vidéo.

 

Coup d’envoi à 21H sur Canal + !

Crédit image : © Maxppp – Guillaume Horcajuelo