Le PSG se déplace au Portugal pour la troisième journée de Ligue des Champions. Après deux victoires en autant de matchs, les joueurs de Galtier peuvent frapper fort s’ils s’imposent lors de ce Benfica-PSG.

Avec la Coupe du Monde en hiver, les matchs s’enchaînent. Un bon point pour les supporters qui peuvent voir leur équipe favorite plus souvent, moins pour les joueurs dont la fatigue peut se faire ressentir. Quelques jours après leur retour de sélection, les Parisiens s’étaient imposés difficilement face à l‘OGC Nice. Cap maintenant sur la plus grande des compétitions, avec le retour de la Ligue des Champions. Ce Benfica-PSG pourrait être l’occasion pour les Rouge & Bleu de se mettre en ballotage favorable pour la qualification en phase finale. En cas de victoire, Paris totaliserait alors neufs points. Il ne manquerait plus qu’une victoire contre le Maccabi Haifa pour valider la qualif’.

 

Dans l’histoire des confrontations entre ces deux clubs, le PSG a perdu plus de matchs qu’il n’en a remporté. Un bilan mitigé puisque en six rencontres, le Benfica en a remporté trois. De son côté, Paris ne s’est imposé qu’à deux reprises.

Paris n’a jamais gagné au Portugal contre le Benfica : trois matchs, trois défaites.

Les enjeux de la rencontre

Comme dit précédemment, le PSG a remporté ses deux premiers de Ligue des Champions. Deux victoires qui mettent les Parisiens en tête de la poule, à égalité avec le Benfica Lisbonne. En cas de triomphe au Portugal, le club de la capitale serait donc seul en tête et possèderait (au moins) six points d’avances sur le troisième. La qualification pour les huitièmes doit être une formalité pour le PSG et la première place se doit d’être l’objectif principal. L’année dernière, Paris s’était classé seulement deuxième de son groupe. La première place, normalement, est significatif d’un adversaire un peu moins fort.

Avec une poule plus faible que ces dernières années, Paris pourrait aussi remporter ses six matchs de poule. Six victoires en six rencontres sont toujours bon à prendre pour le moral et serait un petit signal envoyer au reste de l’Europe. Pour autant, c’est une « nouvelle compétition » qui démarre à partir des huitièmes de finale, moment où les favoris sont attendus et tous les matchs comptent.

Depuis le rachat du PSG par QSI, les Parisiens n’ont jamais remporté leur six matchs de poule (en dix participations).

Ce Benfica-PSG est aussi une belle confrontation pour juger le 3-4-3 de Galtier. Le Benfica Lisbonne est toujours invaincu. Jusqu’à ce week-end, les hommes de Schmidt avaient même gagné l’intégralité de leurs matchs. Les Lisboètes ont joué leur jeu devant la Juventus et ont réussis à s’imposer 2-1 en Italie. Un résultat qui leur donne les moyens de rêver d’une qualification en huitième. Pour cela, chaque point est bon à prendre et le Benfica l’a bien compris. Le PSG devra être sérieux et appliqué pour ne pas se faire piéger comme contre le Maccabi Haifa en première période ou contre la Juventus au retour des vestiaires. Ces derniers temps, le PSG parait moins sûr de ses forces qu’en début de saison. La fatigue peut être une raison, l’absence de Verratti aussi. Un match plein pour les Parisiens avec une total maitrise de leur adversaire, que demander de plus ?

PSG – Benfica en 2013

La forme des deux équipes

Pour la première fois de la saison, le PSG va rencontrer une équipe dans la même forme qu’elle. Paris est invaincu depuis 21 matchs officiel. Sur ce début de saison, le seul revers est contre Monaco (1-1). Cependant, la facilité à marquer des buts à diminuer lors des derniers matchs en même temps que l’adversité augmentait. Paris a déjà inscrit cinq buts lors des deux premiers matchs de Ligue des Champions, mais en a encaissé deux. La défense n’est plus aussi hermétique qu’elle a pu l’être. Contre une équipe comme le Benfica, le danger pourrait donc rapidement se porter sur la cage de Donnarumma.

Benfica a commencé sa saison très tôt. Troisième de leur championnat la saison passée, les Portugais ont du passer par les tours préliminaires pour se qualifier en C1. Ce Benfica-PSG sera le quatorzième match du SLB depuis le début de saison. Deuxième en LDC, premier en championnat avec trois points d’avance : le début de saison des Lisboètes est bien parti. Leur jeu d’équipe est très bon et repose sur une forte possession du ballon. Les coéquipiers de Draxler aiment se créer des occasions nettes après avoir longuement construit leur attaque. Pour autant, le jeu peut aussi aller très vite dans le dos des défenseurs avec comme atout la technique et la vivacité de leurs attaquants. La défense du Benfica est très solide : les Diables Rouges possèdent la meilleure défense du championnat avec seulement trois buts encaissés.

Pour résumer, malgré l’enchaînement des matchs le Benfica se crée de occasions nettes de buts grâce à son jeu de passe. Le bloc défensif est compliqué à dépasser et permet à ses attaquants de vite partir en contre-attaque à la récupération du ballon.

Le joueur en forme : David Neres. Il est compliqué de ressortir un joueur de l’effectif qui est véritablement au dessus tant le jeu du Benfica repose principalement sur une force collectif. Joao Mario, Rafa Silva ou Gonçalo Ramos auraient aussi être pu être choisis comme joueur en forme. Mais la renaissance de Neres au Portugal semble plus intéressante. Sur la pente descendante ces dernières années à l’Ajax, le joueur avait choisi de rejoindre le Shakhtar en janvier 2022. Il n’aura pourtant très peu porté le maillot du club Ukrainien et a donc décidé de se relancer au Portugal cet été. Depuis le début de saison, l’ailier brésilien en est déjà à cinq buts et quatre passes décisives. Il est devenu une véritable pièce du jeu des Lisboètes et peut faire la différence à tout moment.

Les compositions probables

Pour ce Benfica-PSG, Verratti réintègre le groupe parisien après avoir manqué le match de ce week-end. Il manquera seulement Renato Sanches et Kimpembe. Le Portugais devrait reprendre l’entraînement en fin de semaine. Paris pourra donc aligner un XI « quasi » type. Une nouvelle fois, Galtier reconduira une équipe en 3-4-3. Donnarumma, comme depuis le début de saison, devrait commencer dans les cages. Il trouvera devant lui les habituels Ramos et Marquinhos, accompagnés de Danilo pour remplacer Kimpembe. Le performant duo du milieu de terrain, Vitinha et Verratti, devrait débuter ensemble. L’attaque sera la classique : Messi Neymar Mbappé.

Le Benfica Lisbonne alignera une équipe presque classique. Seul Morato sera absent, lui qui n’a plus joué depuis le mois d’août. Schmidt alignera son traditionnel 4-2-3-1. Titulaire depuis le début de saison, Vlachodimos assurera sa place dans le but lisboète. La défense sera composé de Bah et Grimaldo sur les côtés qui amèneront un danger permanent lorsque le Benfica aura le ballon. Otamendi et Antonio Silva formeront l’axe de la solide défense du club portugais. Au milieu, la pépite Enzo Fernandez commencera. Il existe une incertitude pour savoir qui sera à ses côtés : l’entraîneur allemand hésiterai entre Florentino Luis, habituel titulaire, et l’international norvégien Aursnes. Devant, la superbe attaque lisboète sera de sortie avec Neres, Rafa Silva et Joao Mario pour servir Ramos devant. Draxler devrait donc débuter sur le banc.

  • 3ème journée de Ligue Des Champions : Benfica LisbonnePSG, au Stade de la Luz
  • L’arbitre : Jesus Gil Manzano (ESP, 15ème match de C1, 2ème de la saison)
  • Diffusion : Canal + & RMC Sport 1
  • Horaire : 21 heures

A lire aussi : les ultras présents en nombre pour Benfica-PSG !

Crédit image : IconSport