Mercredi soir, le PSG affronte Benfica pour le compte de la 3ème journée de la Ligue des champions. Une rencontre qui résonne comme un duel au sommet entre les deux premiers du groupe H. L’occasion pour les Parisiens de vaincre pour la première fois de leur histoire les Lisboètes dans leur stade de Luz.

« Eblouis par la lumière ! » pourrait être une judicieuse mise en garde faite aux Parisiens avant leur déplacement en terre lusitanienne. Dans un stade de Luz (lumière) acquis à la cause de leurs Aguias, le PSG se dirige vers un match bien plus compliqué qu’il n’y paraît. Encore invaincu cette saison avec 11 victoires et un match nul toutes compétitions confondues, les Encarnados de Benfica ne cessent d’impressionner sortie après sortie. D’autant que le PSG n’a encore jamais réussi à s’imposer dans ce stade. En 3 rencontres officielles, le bilan est sans appel : 3 défaites (la dernière défaite était d’ailleurs en phase de groupe de la LDC lors de l’exercice 2013-2014, 2-1). Personne n’oubliera non plus la défaite en finale de la Ligue des champions face au Bayern Munich en août 2020.

Face à ce « défi », le PSG peut néanmoins se reposer sur quelques certitudes. Un trio d’attaque toujours aussi efficace avec 29 buts inscrits depuis le début de la saison, le retour du bienfaiteur Marco Verratti souvent garant de l’équilibre au milieu de terrain et à l’instar de leur adversaire, un début de saison toujours immaculé avec aucune défaite au compteur. Pour autant, Paris ne doit pas se reposer uniquement là-dessus. Leurs dernières sorties, ont montré quelques signes de fatigue, un jeu moins fluide, une efficacité devant le but qui laissait parfois à désirer, de sorte qu’un match référence mercredi soir serait une bonne idée pour rassurer tout le monde.

Un quatuor face à un trio

Si l’on fait souvent référence au trio Messi/Mbappé/Neymar comme arme ultime pour faire trembler les défenses adverses, il convient de dire que dans ce domaine, Benfica n’est pas en reste. Le trio d’attaque Rafa Silva, David Neres et Gonzalo Ramos bien épaulés par Joao Mario ont prouvé depuis le début de la saison leur efficacité avec 21 buts sur les 31 inscrits par Benfica. Paris devra donc s’atteler à contenir les assauts Lisboètes sans se reposer uniquement sur son trio offensif pour forcer la décision. A ce titre, il convient de rappeler que Presnel Kimpembe est toujours blessé et que Christophe Galtier devra choisir entre Danilo, comme face au Maccabi Haifa, ou titulariser Nordi Mukiele après sa prestation plutôt intéressante ce week-end face à Nice. Le secteur offensif et défensif ayant été abordés, la doublette au milieu de terrain Verratti/Vitinha devrait être bien présente et elle aura fort à faire face à celle du Benfica: Fernandez/Florentino.

Finalement, c’est sûrement ce mercredi soir que le premier vrai test aura lieu pour le PSG. En espérant que toutes les étoiles parisiennes feront jaillir la lumière dans ce stade de Luz.