À 17h45, le PSG reçoit Lille pour le compte des 8èmes de finale de la Coupe de France : un avant-goût du match décisif du 3 avril qui verra à nouveau s’affronter les deux équipes, mais en Ligue 1 cette fois. Les Dogues ne comptent rien lâcher et le PSG a besoin de se rassurer. Une très belle affiche qui fait se rencontrer un peu en avance les deux premiers du podium du championnat.




  • Les enjeux de la rencontre

Le PSG doit gagner cette rencontre pour deux raisons : se frayer un chemin vers le trophée, et se faire un plaisir d’éliminer Lille, son ennemi juré de la saison en Ligue 1.

Face au LOSC, premier sur le podium, les Rouge et Bleu vont devoir prouver que ce match n’est qu’une mise en appétit avant celui du 3 avril qui les fera à nouveau se rencontrer, mais en championnat cette fois.

Les Parisiens sont très attendus au tournant : depuis l’élimination de Barcelone en Ligue des champions, ils sont tout de même très critiqués sur leurs performances. Battus par les Nantais ce week-end (1-2), ils sont loin de se garantir la première place du podium en Ligue 1. Le programme est chargé : ils sont dans l’attente de connaître leur adversaire en quarts de finale de la LDC, ils doivent également tenir la barre en Ligue 1 – et ce n’est pas une mince affaire – et récupérer la Coupe de France.

Seul club français encore dans la compétition européenne, le PSG n’inspire pas vraiment confiance à ses supporters et que tout cela paraît être un programme bien trop chargé pour leurs crampons.

Lille aura à peu près les mêmes ambitions que le Paris Saint-Germain : l’équipe des Dogues a une réputation à tenir cette saison. Premiers du championnat, ils ont envie de décrocher tous les trophées dont celui de la Coupe de France. Eliminer le PSG de leur chemin pourrait leur redonner motivation et espoir pour gagner la Ligue 1, et cela ne paraît pas impossible.

 

  • L’état de forme des deux équipes

A Paris, le coeur n’est pas à la fête : complètement défaits par les Canaris dimanche, les joueurs parisiens ne sont pas parvenus à trouver une explication à cette baisse de régime. Cela commence à devenir une habitude de perdre facilement après une rencontre européenne.

Sauf qu’en Ligue des champions, le PSG n’a pas brillé non plus par une performance exceptionnelle qui les aurait excusés ou fatigués pour la suite. Il devient donc difficile de comprendre ce qui se passe sur le terrain : de la fatigue, des joueurs en négociation, une stratégie Pochettino qui s’avère moins payante qu’au début, trop de blessés ? On ne sait pas vraiment et cela commence à devenir inquiétant.

On ne peut se reposer sur aucun résultat pour prévoir le suivant : les Rouge et Bleu peuvent gagner contre la meilleure équipe du monde et perdre contre la plus mauvaise du classement.

Les hommes de Mauricio Pochettino ont également été affectés psychologiquement par le déroulé de la soirée de dimanche dernier, et les mésaventures de leurs coéquipiers Angel Di Maria et Marquinhos, tous deux victimes de cambriolages impliquant leurs proches.

Se rajoutent à cela les pépins physiques de quelques cadres : Neymar va bientôt pouvoir donner son nom à la tribune depuis laquelle il regarde les matches, si cela continue. Le Brésilien n’a pas mis un pied sur le terrain depuis début février, victime d’une blessure aux adducteurs. Il a raté la double rencontre face aux Catalans et sera également absent ce soir, même s’il est en phase de reprise.

Sarabia est également forfait à cause d’un problème à la hanche. Di Maria n’est pas revenu s’entraîner depuis sa sortie précipitée dimanche : il paraît probable qu’il ne sera pas du match ce soir. Juan Bernat, qui vient de signer une prolongation de contrat jusqu’en 2025, sera, lui, aussi, forfait.

En revanche bonne nouvelle pour Moise Kean qui est en état de retrouver le groupe après avoir contracté le COVID-19. Ander Herrera est aussi de retour, tout comme l’Italien Alessandro Florenzi.

Lille joue au plus malin depuis quelques semaines : leader du championnat, l’équipe nordiste s’amuse à prendre des points autant qu’elle peut contre les équipes moyennes et faibles, et jouer la défense contre ses gros adversaires. Les matches sont donc inégaux à l’image de sa rencontre contre Monaco dimanche dernier (0-0).

Un match nul qui ne fut pas passionnant mais une belle opération au niveau comptable : le PSG ayant perdu son match, le petit point gagné par le LOSC lui suffit pour rester à la 1e place de la Ligue 1.

Outre la stratégie de Christophe Galtier, il y a tout de même quelques failles dans cette équipe lilloise qui expliquent également cette inconstance en cette période : les joueurs se montrent parfois peu inspirés, pas assez offensifs, et certains sont même accusés par la presse de voir leur niveau baisser par rapport au début de saison (Weah, Ikoné, Bamba…).

Même si la Coupe de France leur fait envie, on sent que les Dogues sont prêts à tout pour remporter le championnat et il est probable qu’ils préfèrent garder leur fraîcheur et leur lucidité face à Nîmes dimanche prochain afin d’engranger encore trois points, avant de rencontrer à nouveau Paris le 3 avril. La trêve internationale sera passée par là, et les joueurs ayant fait des allers retours dans leurs pays d’origine, il serait plus sage de se préserver ce soir et de donner le maximum en Ligue 1.

 

Mauricio Pochettino devrait reconduire son traditionnel 4-2-3-1, avec peut-être un léger turnover. Navas sera sûrement remplacé par Rico. Presnel Kimpembe ne jouera pas, laissé au repos par le technicien argentin. La défense pourrait être composée de Florenzi, Marquinhos, Diallo et Kurzawa. Néanmoins, Kehrer pourrait être titularisé à la place de Marquinhos, tout comme Dagba à la place de Florenzi. Le duo Gueye et Paredes devrait être aligné au milieu de terrain. La ligne des trois offensifs serait alors composée de Di Maria, Rafinha et Mbappé. Marco Verratti devrait démarrer la rencontre sur le banc, il paraissait réellement émoussé lors des derniers matches. Quant à Moise Kean de retour après avoir guéri du Covid, il devrait rentrer en cours de jeu. A moins qu’il ne prenne la place d’Icardi dès le coup d’envoi.

Christophe Galtier va sûrement opter pour un 4-4-2 : Mike Maignan devrait défendre les buts. Le gardien est le meilleur portier européen en terme de clean sheets… La défense lilloise serait légèrement remaniée pour que certains soient laissés au repos avant ce week-end et la rencontre contre Nîmes. On pourrait avoir Celik, Fonte, Djalo et Bradaric. Au milieu la paire André-Soumaré pourrait être alignée même si Renato Sanches est finalement bien présent dans le groupe. Araujo et Bamba animerait alors les ailes. Devant, Yusuf Yazici devrait accompagner Timothy Weah.

La composition probable de Lille : Maignan – Celik, Fonte, Djalo, Bradaric – André, Soumaré -Araujo, Yazici, Weah, Bamba.

 

  • Le corps arbitral

Willy Delajod a été désigné pour arbitrer ce match. C’est également lui qui avait été sélectionné pour la rencontre inattendue entre Canet et Marseille en 16e de finale !

L’arbitre a croisé la route des Parisiens en Ligue 1 cette année, lors de leur victoire contre Montpellier (4-0). Il a officié pour deux matches victorieux du LOSC cette saison : l’un a terminé sur un 2-0 contre Nantes en septembre, et un autre contre Lorient sur un score de 4-0.

Il sera assisté d’Alain Marseille et de Jean Luc Lambert. Il n’y a pas de VAR en Coupe de France pour les 8e de finale.

Coup d’envoi à 17h45 sur France 2 et Eurosport 2 !