Alors que le cas Mbappé agite toute la planète foot, le président du CUP a tenu à exprimer son point de vue pour Le Parisien.

La semaine du Paris Saint Germain a été secoué par les rumeurs de départs de Kylian Mbappé. En effet, le numéro 7 parisien voudrait d’ores et déjà claqué la porte, à peine 5 mois après sa prolongation. Le natif de Bondy se sentirait trahi par son président Nasser Al-Khelaïfi, qui n’aurait pas tenu ses promesses. Trois points sont évoqués, sa place au sein du nouveau projet, le mercato d’été, mais aussi son positionnement. Sous Christophe Galtier, le joueur de 23 ans ne joue pas à un poste qu’il affectionne. Comme en a témoigné la récente polémique du #PivotGang. Pour couronner le tout, Mediapart a révélé que le PSG aurait payé une agence de communication numérique pour attaquer la réputation de certains de ses joueurs. L’image de Kylian Mbappé aurait été la cible du club parisien. Si le PSG a très rapidement démenti cette information, cela aurait scellé un point de non-retour entre le PSG et le clan Mbappé.

Interrogés par Le Parisien sur le comportement de Mbappé, le président du CUP a tenu à défendre de façon mesuré l’attaquant français :

« On va attendre avant de prendre position sur le sujet et savoir ce qu’il en est vraiment, même si on est mitigé sur cette question. Kylian est notre meilleur joueur, il est parisien… Après, si mon boss me fait des promesses et que rien ne suit, je peux comprendre sa déception. Mais l’institution reste au-dessus des joueurs. On l’aime, on veut le garder, mais il ne doit pas être au-dessus. Est-ce qu’on n’aurait pas fait pareil si le PSG nous avait fait des promesses et qu’elles n’auraient pas été respectées…

Le président du CUP reste donc encore sur la réserve et attend des précisions concrètes avant de prendre totalement position. Si il peut comprendre que Mbappé puisse se sentir trahi. Romain Mabille n’oublie pas de rappeler que l’institution PSG passe avant tout.

A lire aussi : L’énorme coup de gueule de Christophe Galtier !