Loading

Danilo Pereira est considéré comme un soldat au sein de l’effectif parisien. Joueur très apprécié, les supporters sont élogieux à son sujet. C’est au micro de France Bleu Paris que l’international portugais s’est exprimé sur son poste de défenseur, sa faculté mentale et son rôle au sein de l’effectif francilien. 

Sous contrat jusqu’au 30 juin 2025, Danilo est un pion essentiel du PSG. En effet, le joueur de 32 ans s’est montré très solide à chaque fois qu’il a enfilé la tunique rouge et bleu. Recruté en juillet 2021 pour jouer milieu défensif et depuis quelque temps défenseur. Il a sû montrer une grande capacité d’adaptation, quels que soient les entraîneurs qu’il a côtoyé au Paris Saint-Germain.

“Ce n’est pas un souci de redescendre en défense”

Milieu défensif de formation, Danilo a dû s’adapter à son nouveau poste de défenseur central. Il explique : “Mentalement pour moi, ce n’est pas un souci de redescendre en défense car maintenant j’aime le poste, je m’y trouve bien et quand tu es heureux, c’est toujours plus facile. Je dois jouer plus simple. Défenseur central, tu ne peux pas dribbler (…). Tu es toujours face au jeu, c’est plus facile (…). Par contre, tu ne peux pas rater des passes car tu es le dernier homme avant le gardien. C’est ça qui est le plus difficile à ce poste.”

“Je n’aime pas perdre des duels”

International portugais avec 70 sélections, Danilo a de la bouteille. En général, les observateurs voient en lui un côté “soldat” , toujours sérieux et concentré avec un bon état d’esprit. Il s’exprime à ce sujet : “Je n’aime pas perdre des duels, j’aime gagner tous les duels face à mon adversaire. C’est aussi ça un soldat. Mais le soldat doit être calme pour réussir. Souvent les gens me disent que je suis méchant sur le terrain mais ce n’est pas le cas, c’est juste mon état d’esprit. J’essaye d’aider mes coéquipiers, de donner des instructions (…). Parfois, je fais passer des messages de manière agressive, mais c’est le foot.”

“C’est difficile de rester prêt tout le temps mentalement”

Le mental, une force chez l’ancien joueur de Porto. D’autant plus avec Luis Enrique, qui aime créer la surprise sur les compositions d’avant match. Cette saison, “Dani” n’a pas été titulaire à chaque rencontre. Il confie : “Ce n’est pas facile parce qu’on ne sait jamais quand on va jouer titulaire ou quand on va être remplaçant. On doit être prêt parce que tous les matchs sont importants au PSG. Si tu n’es pas concentré, si tu penses que tu vas être remplaçant et que finalement tu vas jouer c’est pas facile dans la tête. J’essaye toujours d’être à 100 %, d’être prêt à chaque match.”

Il ajoute : “Chaque joueur a sa méthode. Moi, la mienne est simple : je pense tout le temps que je vais être titulaire, comme ça je suis prêt ! Après c’est vrai qu’il faut digérer rapidement la déception quand on n’est pas titulaire pour un match. Il faut aussi se rappeler qu’il y a de trés bons joueurs ici (…).”

“J’essaye toujours d’être ami avec tous les joueurs”

Son rôle de vice capitaine, Danilo le prend à cœur et en est fier. Luis Enrique dit que son joueur a des “valeurs”. Il déclare : “J’essaye toujours d’être ami avec tous les joueurs. D’être là pour tout le monde, pour aider et donner des conseils. Mon rôle est basé sur l’expérience (…). Je suis arrivé il y a trois saisons au PSG et me voilà avec le brassard de capitaine. C’est une reconnaissance. Je pense que je suis honnête dans la façon dont je dis les choses et dans ma façon de travailler.”

À quelques jours du huitième de finale de Ligue des Champions contre la Real Sociedad, Danilo Pereira fera vraisemblablement partie du onze titulaire. Avec les blessures de Milan Skriniar, Presnel Kimpembe et Nuno Mendes, l’effectif parisien devra compter sur son vice capitaine afin de maximiser ses chances d’aller le plus loin possible sur cette campagne européenne.

L’interview en intégralité ici.