Le PSG, comme tous les clubs, est toujours soumis au fair-play financier. Toutefois, coronavirus oblige, l’UEFA adoucira la contrainte pour les clubs d’après l’Equipe.

Le PSG et le fair-play financier, une grande histoire. Régulièrement dans le viseur des instances européennes, le club de la capitale sera certainement plus tranquille cette saison. La propagation du coronavirus redistribue les cartes à ce niveau.




Le règlement stipule que « dans le cadre de son examen, l’ICFC de l’UEFA peut prendre en compte des évènements extraordinaires ou des circonstances qui échappent au contrôle du club et qui sont considérés comme des cas de forces majeure ».

En période de propagation du coronavirus, nous sommes pleinement dans ce cas de figure. Ainsi, les clubs devraient donc bénéficier d’un assouplissement du fair-play financier, les recettes étant réduites de manière conséquente (pas de ventes de billets).