Comme à chaque fin de saison, en plus de ses joueurs en fin de contrat, le club de la capitale doit gérer un problème récurrent : ses jeunes qui privilégient un départ à l’étranger plutôt qu’une signature dans leur club formateur. Confirmation avec le départ de Soumaila Coulibaly qui vient de s’engager en faveur du Borussia Dortmund pour une durée de 5 ans.

C’est désormais monnaie courante en cette période de la saison. Si la priorité des dirigeants parisiens est la gestion des joueurs en fin de contrat en juin prochain (Di Maria et Bernat qui viennent de prolonger, une porte qui s’ouvre pour Draxler mais surtout la gestion des cas Neymar et Mbappé) ; il n’en demeure pas moins important de conserver les meilleurs jeunes de son centre de formation, avec fortunes diverses. Si le PSG peut se féliciter d’avoir pu conserver ces derniers mois des éléments comme Timothée Pembele ou encore Edouard Michut qui s’installe doucement dans le groupe pro avec Xavi Simons (ainsi que Kalimuendo qui a prolongé avant de partir en prêt au RC Lens); il a quand même vu partir des éléments très importants issus de son centre de formation : Adil Aouchiche pour Saint-Etienne d’abord, puis Tanguy Kouassi pour le Bayern Munich ensuite.

Aujourd’hui, c’est un nouvel échec pour le PSG avec le choix de Soumaila Coulibaly de rejoindre l’Allemagne (après Doucouré, Zagadou, Kouassi notamment). Le jeune défenseur international U18, qui se remet d’une blessure aux ligaments du genou gauche, s’est engagé pour 5 ans avec Dortmund avec qui il rejoindra directement l’effectif professionnel.


Alors qui est à blâmer dans cet échec trop répétitif : joueur, club, ou tout simplement le système qui est totalement au désavantage des clubs français ? Une chose est sure, ce départ confortera Leonardo qui lors de différentes interventions estimait que le système de contrats pour les jeunes en France devait être revu, pour pouvoir concurrencer les écuries étrangères. (Durée des contrats ou encore les taxes sur les commissions ou primes à la signature, bien entendu largement à l’avantage des clubs étrangers). Pour ce qui est de savoir qui est le grand perdant, réponse dans les prochains mois et prochaines années : est ce qu’on dira que le PSG a perdu Coulibaly, ou plutôt Coulibaly qui a perdu le PSG…