Anciens coéquipiers du centre de formation du FC Barcelone et de l’nter Milan, Rafinha, tout juste arrivé lors du dernier jour du mercato, et Mauro Icardi ont profité de leurs retrouvailles parisiennes pour répondre aux questions de Téléfoot. Entre leurs souvenirs et leurs objectifs avec le Paris Saint-Germain, l’attaquant argentin est revenu sur l’atmosphère qui règne au sein du vestiaire et sur les ambitions toujours aussi grandes de la direction du club. Etat des lieux à un jour du choc face à Leipzig en Ligue des Champions.  




Un an après son arrivée au PSG, l’attaquant argentin de 27 ans Mauro Icardi a rapidement trouvé ses marques grâce à des statistiques et une efficacité redoutable. Une intégration éclaire pour celui qui avait la lourde tâche de suppléer Edinson Cavani, meilleur buteur du club et véritable idole du Parc des Princes. Depuis, le Final 8 de l’été dernier qui a vu le PSG se hisser jusqu’en finale de la Ligue des Champions, Mauro Icardi a peu ou pas joué, la faute à un rendement moindre et quelques blessures. Enfin de retour à l’entrainement la semaine dernière, il en a profité pour répéter son attachement au club et à ses coéquipiers :

« Ça fait de nombreuses années que je suis dans le foot mais ce vestiaire là, ce groupe qui s’est formé la saison passée, à la fois uni et fort, je n’avais jamais vu ça ! Pour moi, jouer avec des attaquants de ce niveau, c’est un honneur. Kylian et Neymar sont parmi les 3 ou 4 meilleurs joueurs du monde, ils le montrent à chaque match. »

Il est également revenu sur les objectifs du club qui restent les mêmes que les saisons précédentes. Selon Mauro Icardi, la finale atteinte la saison dernière a donné encore plus de confiance à l’équipe qui fait cette année encore de la Ligue des Champions son objectif numéro 1 :

Du président au dernier salarié arrivé, l’objectif au sein du club est commun : remporter la Ligue des Champions. (…)  Ce que tout le monde recherche au club c’est de créer une équipe pour gagner notre première Ligue des champions. Nous étions proches de la gagner la saison dernière. J’espère que cela sera pour cette année ou la suivante. C’est ce à quoi nous pensons tous, ce que nous attendons tous. C’est sûr, il faut qu’on l’emporte pour inverser la tendance et les résultats négatifs que l’on a eu en Ligue des champions. Si nous sommes concentrés et que nous montrons notre meilleur visage, nous serons assurément au tour suivant. »

Des déclarations qui ont une résonance particulière à 24h du match capital qui opposera le PSG à Leipzig en match de poule retour de Ligue des Champions. Les parisiens qui se sont inclinés face à Monaco vendredi jouent d’ores et déjà leur survie dans cette compétition et une contre-performance serait quasiment synonyme d’élimination, 3 mois à peine après en avoir disputé la finale.

Crédit Image : GettyImages