Ouf ! Ça y est, les parisiens remportent ce qui était jusqu’à présent la plus importante et périlleuse bataille de leur saison en s’imposant 1-3 sur la pelouse d’Old Trafford. Si tout n’a pas été parfait, Paris réalise enfin son match référence et restera maitre de son destin jusqu’au bout. Un PSG qui tangue mais ne coule pas qui a su se montrer solide et conquérant grâce à ses tauliers et qui pourrait même s’offrir le luxe de terminer premier de sa poule la semaine prochaine. Royal ! D’ici là, voici les notes des parisiens du soir :




Navas (7) : Le gardien de la forteresse a encore tenu son rang ce soir. Rarement mis en réel danger, il a néanmoins réalisé les arrêts qu’il fallait et a même eu de la chance sur le lob d’El Matador à un moment qui aurait pu donner un tout autre visage à ce match. La réussite des grands. Plus que jamais, le San était béni des Dieux.

Florenzi (6) : L’italien a lui aussi réalisé un gros match ce soir. Véritable mobylette sur son coté droit, il a enchainé les allers-retours répondant présent défensivement et offensivement. Mieux qu’une mobylette, la Vespa sur laquelle on peut toujours compter et qui ne lâchera jamais.

Marquinhos (8) : Ah Marqui … Comment ne pas t’aimer ? Irréprochable, toujours là dans les grands rendez-vous, leader et même buteur. « L’âme de l’équipe », Tuchel ne s’était pas tromper. Le chantier de l’été au PSG c’est peut-être de le signer à vie non ?

Kimpembe (6) : Un match particulier pour lui qui avait la tâche de marquer son ancien coéquipier Edinson Cavani à la culotte. Si ça n’a pas été le match le plus dur de sa vie, il a tenu son rang et a encore rendu une copie soignée. De bonne augure pour les prochains trimestres.

Diallo (7) : C’était la surprise du onze de Thomas Tuchel. Coaching gagnant ! Si vous deviez choisir un latéral gauche pour finir la saison, qui serait-il ? Et pourquoi Abdou Diallo ?

Verratti (7) : Véritable chef d’orchestre, petit hiboux a hululé de sa plus belle voix ce soir. Rayonnant au milieu de terrain, Marco aura donné le La durant plus d’une heure et a été l’un des grands artisans de la victoire parisienne du soir. Une prestation de haut vol. Merci maestro. Remplacé par Rafinha à la 79ème minute, venu régaler son pote Neymar en fin de match. Mas que nada.

Danilo (6) : Le déménageur portugais a mis du coeur à l’ouvrage ce soir. Solide et percutant, il a permis de tenir bon lorsque la charge était trop lourde au milieu. Balèze.

Paredes (6) : Le vice de Thiago Motta, la grinta de Verratti, et la même propension à être dans les mauvais coups que Booba sur les réseaux sociaux. Un savant mélange qui aura été bien utile ce soir. Remplacé par Herrera à la 65ème venu récolter les fruits de son dur labeur.

MBappé (4) : 745, soit le nombre de minutes sans marquer en Ligue des Champions pour Kylian. A la diète depuis plus d’un an maintenant, MBappé a pourtant montré qu’il avait de l’appétit ce soir avec des belles inspirations et une contre-attaque éclaire qui aurait pu rassasier tout le peuple parisien. Les quelques grigris en guise d’amuse bouche ne suffisent pas, résultat on reste sur notre faim.

Neymar (8) : Grand artisan de la victoire parisienne, Neymar avait les clés du camion en attaque et a mis peu de temps à faire chauffer le moteur avec un but dès la 6ème minute. Très en jambe, il a mis le mode automatique tout le match avant de clôturer la rencontre par un second but à la 91ème minute. Un Neymar tout terrain qui passe de 0 à 17 buts et 12 passes décisives en 24 matchs de Ligue des Champions avec le PSG.

Kean (4) : Trop seul devant, il a eu du mal à exister malgré quelques situations bien exploitées. Quand tu dois toucher environ 15 ballons et que tu te fais remplacer par Bakker au bout d’une heure de jeu c’est compliqué. Miskean ..

(Une pensée pour Angel Di Maria qui a dû vivre la pire soirée de sa vie avec ce changement qui n’arriva jamais)

 

Crédit Image : Maxppp