Monaco, c’est pas Barcelone, c’est pas Valladolid .. Deux salles deux ambiances entre mardi dernier et le match de ce soir. Alors que 10 des 11 fantastiques de la victoire au Camp Nou étaient alignés, Paris a clairement manqué d’envie et de créativité. Pas de Verratti, pas de Paris .. Résultat, il aura fallu attendre un peu plus d’une mi-temps pour voir entrer l’italien, et Rafinha qu’on croyait disparu depuis l’arrivée de Pochettino. Insuffisant puisque Paris s’incline et s’éloigne du leader lillois, laissant son adversaire du soir revenir à deux points.  Un sacré ascenseur émotionnel en une semaine, pour des parisiens qui devront rapidement relever la tête face à Dijon samedi prochain. D’ici là, voici les notes des parisiens du soir :




Navas (4) : Rien à faire ce soir si ce n’est récupérer les deux ballons monégasques rentrés au fond de ses filets. Le spleen du dimanche soir ..

Florenzi (5) : Au garage depuis 5 jours, Alessandro en avait sous la pédale au moment d’affronter Monaco. Quelques bons centres et une bonne activité rarement récompensée .. Visiblement, la cote menant jusqu’au Rocher était plus raide que prévu.

Marquinhos (5) : Capitaine du navire parisien, Marqui n’a rien pu faire pour éviter le naufrage ce soir. L’iceberg monégasque jette un sacré froid sur la capitale qui laisse couler 3 points précieux dans la course au titre.

Kimpembe (4) : Perdu sur le premier but monégasque, le titi parisien avait pourtant à coeur de ne rien laisser passer. Aussi autoritaire que son quasi homonyme nord coréen, Presnel a fait régner la terreur dans les 30 derniers mètres parisiens … Au risque de se laisser aller à quelques sorties qui auraient bien justifié l’intervention de l’ONU.

Kurzawa (4) : La gauche caviar parisienne n’a pas fait le poids face à la rigueur de la bourgeoise monégasque. Résultat, un match qui se termine en eau de boudin pour Laywin ..

Herrera (4) : Fidèle à lui-même, Ander à fait ce qu’il a pu. Parfois efficace, souvent sur le file, il a commis l’irréparable avec sa relance manquée sur le deuxième but du match. Remplacé par Marco Verratti qui a un temps laissé espérer un retour au score.

Paredes (6) : Rares sont ses flèches qui ont transpercé le rideau monégasque. Un match frustrant pour celui qui a dû, comme nous, reprendre espoir en voyant entrer son petit hibou. En vain ..

Gueye (4) : Il s’est davantage fait remarquer en sortant du terrain pour laisser sa place à Rafinha que balle au pied. Pas évident ..

Kean (4) : Après avoir ouvert la mer barcelonaise en deux il y a 5 jours, Moise s’est pris le Rocher monégasque en pleine tête .. Un match douloureux qui laisse des traces au classement.

Icardi (3) : Le petit Mauro s’est complètement perdu au milieu de la forêt monégasque et est rapidement attendu par ses parents qui comptent sur lui pour réapparaitre dès le prochain match.

MBappe (5) : Plus à l’aise sur Las Ramblas barcelonaises que lorsqu’il s’agit de gravir le Rocher monégasque, Kylian n’a pas eu grand chose à se mettre sous la dent ce soir. Pas de quoi excuser ses nombreuses pertes de balles. Un match sans.

Crédit image : PSG.fr