S’il y n’y a qu’un seul élément positif à retenir de la défaite d’hier soir contre l’AS Monaco (2-3), c’est bien le retour en fanfare de Kylian Mbappé en Rouge et Bleu, auteur d’un doublé…mais également d’un baiser controversé…




Le numéro 7 a bien failli marquer son 100ème but sous les couleurs du PSG hier soir, après deux belles réalisations en première période (25′ et 35′). Très en jambes pour sa reprise parisienne, après sa blessure, le gamin de Bondy n’a pas hésité à bombarder les cages de son ancien club. Mais à la 44ème minute, la VAR est venue doucher ses espoirs de triplé.

Juste après avoir trompé le gardien monégasque, Mbappé célébrant alors un supposé 3-0, fonce vers la caméra, attrape son maillot, et sans quitter l’objectif des yeux, embrasse son écusson parisien, en lançant un regard de braise.

 

Alors vrai témoignage d’affection envers le PSG ou baiser de Judas ?

La presse espagnole et les réseaux sociaux se coupent les cheveux en quatre depuis hier : Mbappé a-t-il voulu signifier au Real Madrid que sa décision était prise et qu’il resterait à Paris la saison prochaine ?

Sous contrat jusqu’en juin 2022 avec le PSG, le Bondynois est la cible prioritaire du Real Madrid qui tenterait de le récupérer avant la fin de son bail parisien. Mais le jeune prodige serait tiraillé entre sa volonté de continuer, et peut-être marquer l’histoire de Paris en gagnant une Ligue des champions, ou se lancer un challenge, en rejoignant Madrid, et quitter la Ligue 1 pour un horizon plus grand.

C’est en tout cas ce qui se dit dans la presse espagnole car rien n’est acté. Même si Leonardo a confirmé que les négociations avaient commencé, tout le reste n’est que supposition.

Dernière rumeur en date : selon le journaliste sportif anglais Dean Jones, le  Real Madrid serait prêt à augmenter le salaire actuel d’ Mbappé de 400 000€ à la coquette somme de 560 000€ par semaine. Difficile à croire en ces temps difficiles pour les finances du club madrilène.

En embrassant son maillot hier soir, Kylian Mbappé a refroidi les espoirs des espagnols et ne s’est peut-être pas rendu compte de l’affolement qu’il allait provoquer de l’autre côté de la frontière pyrénéenne…ou peut-être que si.