La conquête du titre continue pour le PSG ! En cette 29e journée de Ligue 1, l’horizon est nantais car les Canaris se déplacent au Parc des Princes ce soir. Après le match nul contre Barcelone, qui les a qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des champions, les Parisiens doivent se focaliser à nouveau sur le championnat, quelques kilos de pression en moins.




  • Les enjeux de la rencontre

Le « pacte » des Rouge et Bleu tient toujours : gagner toutes les rencontres restantes en Ligue 1, afin de ne pas se poser de questions et remporter ce championnat, pourtant toujours aussi serré.
Le PSG est 2e avec 60 points, toujours à deux longueurs de Lille (qu’il rencontrera ce mercredi en Coupe de France), et à égalité avec Lyon qui a déjà joué son match ce week-end et pris un seul petit point.

Sorti victorieux de ses huitièmes de finale contre le FC Barcelone, le Paris Saint-Germain n’en oublie pas la Ligue 1 : armé de confiance et soulagé, le club de la capitale ne devrait pas avoir trop de peine à prendre un ou trois points ce soir. La pression des quarts étant encore loin, et l’adversaire inconnu, les Parisiens ne devraient avoir la tête qu’à la victoire ce soir, et être ainsi bien plus concentrés qu’il ne l’avaient été après la victoire en match aller contre Barcelone ; une victoire qui avait entraîné une défaite décevante juste après, contre Monaco (0-2).

Lors de la dernière rencontre entre les deux équipes, le PSG l’ avait remporté 3-0.

Il ne faut quand même rien sous-estimer et tout donner à chaque rencontre pour s’assurer un 10e trophée en Ligue 1 : un sacre qui placerait le PSG à égalité avec Saint-Etienne sur le podium des victoires du championnat national.

Les hommes d’Antoine Kombouaré sont absents de ce championnat : avant-derniers du classement, à la 17e place, et avec 24 points. L’enjeu de ce déplacement, outre de voir du pays, semble mince. S’il paraît évident qu’il s’agit de prendre des points, les performances des Canaris et l’état d’esprit de cette équipe en pleine zone de turbulences, ne semblent pas au point pour venir en cueillir sur la pelouse du Parc des Princes.

Faire un match nul serait déjà un exploit, mais Antoine Kombouaré ne semble pas si défaitiste. Il assure vouloir provoquer les Parisiens et a déclaré que si ce n’était pas pour gagner, il ne se déplacerait pas. Il faudrait lui rappeler qu’il y est tout simplement obligé, envie de vaincre ou non… Il semble en tout cas déterminé à créer un coup d’éclat, en tablant sur un manque d’enthousiasme ou une fatigue des Parisiens après leur match contre Barcelone.

« On s’attend à un match très difficile bien sûr mais on a envie de montrer le visage d’une équipe qui n’est pas 19e, de montrer de la personnalité. On espère qu’ils ne seront pas au mieux, parce que si le PSG joue à son niveau, ce sera très compliqué pour nous. On ne sait jamais, c’est la beauté du foot. Il faudra qu’on fasse un grand match. »

  • L’état de forme des deux équipes

Paris libéré, mais Paris inconstant ! Le groupe s’est satisfait de ce match nul contre le Barça (1-1) qui les a qualifiés pour la suite de la Ligue des champions, mais avec une conscience aiguë de ses failles. Paris n’a pas impressionné, et a délivré une performance assez peu homogène et pas rassurante pour un club qui reste le dernier en lice dans une compétition européenne.

Malgré une mise au vert, et un match aller extraordinaire, c’est le portier parisien, Keylor Navas, qui a sauvé l’affaire. La défense solide autour du duo Marquinhos/Kimpembe ne pose même pas question mais le reste de l’équipe semble avoir du mal à se trouver lorsqu’il y a des absents et un changement de stratégie de la part de Mauricio Pochettino.

En l’absence de Neymar et de Kean, il y a eu beaucoup de failles en attaque, malgré un Kylian Mbappé volontaire. Si le PSG compte retrouver des couleurs avec le retour de tout son effectif dans quelques jours, il semble compliqué de ne pas imaginer certaines indisponibilités dans les semaines à venir. Avec une Coupe de France, des quarts de finale de Ligue des champions, et une dizaine de matches de Ligue 1 à remporter au programme, il paraît invraisemblable que l’équipe ne subisse pas quelques mésaventures médicales. C’est sûrement pour cela que le staff de Mauricio Pochettino prend toutes les précautions possibles pour ne pas peupler trop tôt l’infirmerie.

Du côté du point médical justement, Neymar ne sera pas disponible contre Nantes ce soir. Le Brésilien est toujours en phase de reprise et le staff veut le protéger contre une éventuelle rechute ou une mauvaise guérison. Il est attendu contre Lyon le 20 mars, mais fera peut-être une apparition sur le terrain mercredi en Coupe de France pour se tester.

Moise Kean, dont l’absence a beaucoup manqué à l’équipe mercredi soir, est encore une fois forfait, terminant sa période d’isolement à cause du Covid qu’il a contracté il y a quelques jours.

Ander Herrera sera également indisponible : dommage, car le joueur qui n’avait pas joué contre Barcelone aurait pu soulager les titulaires pour rentrer ce soir face à Nantes. Et Alessandro Florenzi ne sera pas sur le terrain non plus.

Angel Di Maria, qui vient de signer pour une saison supplémentaire avec une 2e année optionnelle, devrait faire son retour officiel dans le Onze de départ et Juan Bernat est toujours forfait.

Après Nantes, les gros obstacles vont vite arriver et c’est peut-être le dernier match que les Rouge et Bleu vont pouvoir disputer avec sérieux certes, mais aussi avec un peu d’insouciance.

 

Rien ne va à Nantes : battus à domicile par Reims il y a une dizaine de jours (2-1), les Canaris n’ont connu qu’une seule victoire sur 20 matches ; c’était contre Angers (3-1). Ils accusent 9 défaites et 10 matches nuls.

Techniquement tout est très compliqué : les Nantais ont changé quatre fois de coach en une saison, deux fois plus que le PSG. Et l’équipe ne semble pas trouver de stabilité : les joueurs fatiguent au bout d’une trentaine de minutes, donnent de vrais cadeaux aux adversaires… Pire encore, les Canaris ont même ouvert le score sur les trois derniers matches pour laisser ensuite leurs opposants remonter et gagner.

Un descente aux enfers bien triste pour un club qui a vu passer tant de bons joueurs français (Deschamps, Desailly, Karembeu…), et qui était une légende dans les années 80 et 90 de par son jeu particulier, rapide et efficace. Le FC Nantes était même un adversaire classique du PSG à cette période et leurs affrontements représentaient de grandes affiches.

Du côté des absents, on compte les défenseurs latéraux Fabio et Corchia. En revanche Roli Pereira de Sa, Kalifa Coulibaly, et Dennis Appiah sont de retour.

Antoine Kombouaré pourra donc compter sur ses forces vives et également sur son attaquant Ludovic Blas, désigné meilleur dribbleur du championnat.

 

  • Les compositions probables

Mauricio Pochettino devrait logiquement laisser au repos certains de ses cadres après le match épuisant de mercredi soir face à Barcelone. Mais il ne doit pas y avoir d’équipe B pour autant.
On devrait retrouver le héros Navas dans les buts, avec devant lui une défense classique à 4 mais sans Florenzi. Dagba pourrait le remplacer à droite, avec Marquinhos, Kimpembe et Diallo auteur d’une excellente entrée face à Barcelone. Le duo Gueye/Paredes pourrait tenir la corde au milieu. En revanche Marco Verratti, qui paraissait fatigué mercredi soir, pourrait laisser sa place à Rafinha. Ce dernier serait ainsi associer à Di Maria et Mbappé, avec Icardi en pointe.

En l’absence de Fabio et Corchia, Antoine Kombouaré devra trouver une parade pour aider Lafont à défendre la maison jaune. Il pourrait convoquer Dennis Appiah, de retour dans le groupe ou Abdoulaye Sylla qui avait joué à ce poste contre Reims. La défense serait également composé de Pallois, Castelletto et Traoré.  Au milieu on pourrait retrouver Louza, Chirivella, et Girotto. Et en attaque le fameux Blas, associé à Kolo Muani et Simon.

La composition probable de Nantes : Lafont – Appiah (ou Sylla), Pallois, Castelletto, Traoré – Louza, Chirivella, Girotto – Blas, Kolo Muani, Simon

 

  • Le corps arbitral

Cette rencontre sera arbitrée par Karim Abed. Monsieur Abed âgé de 32 ans,
Il sera assisté par Mathieu Grosbost et Alexandre Viala.
Pierre Gaillouste sera le quatrième arbitre. Et Johan Hamel et Wilfried Bien seront à la VAR.

L’homme en noir a déjà rencontré le PSG cette année lors d’une rencontre contre l’AS Saint-Etienne en janvier pour un match nul.

Monsieur Abed a également déjà officié pour le FC Nantes il y a quelques semaines lors d’un match face au Stade de Reims et une défaite pour les Canaris (2-3).

Il a dirigé 9 matches de Ligue 1 cette saison et distribué finalement peu de cartons jaunes par rapport à la moyenne nationale ; il n’en est donc pas si friand. En revanche il sanctionne plus facilement les joueurs par des cartons rouges directs…

Coup d’envoi à 21h sur Canal + !