Les Parisiens se déplacent à Lorient cet après-midi dans le cadre de la 22e journée de Ligue 1. Deuxième au classement provisoire, le PSG doit continuer sur sa bonne lancée et ravir la première place à l’OL. Une équipe qui voit la vie en rose avec Mauricio Pochettino, et qui pourrait bien évoluer sous cette même couleur cet après-midi suite à la sortie cette semaine de son quatrième maillot.




  • Les enjeux de la rencontre : reprendre la tête du classement

Ce déplacement au stade du Moustoir ne fait pas spécialement peur au PSG qui tient le haut du classement depuis quelques semaines. En 30 rencontres avec le FC Lorient, le PSG l’a emporté 19 fois. Provisoirement rattrapés par Lyon, qui a pris la tête du Championnat hier soir, les joueurs de Mauricio Pochettino vont, de toute façon, vouloir récupérer le lead.

C’est l’issue la plus probable de la rencontre de ce jour puisque nous en sommes à 8 matches sans défaite pour les Parisiens, dont 2 nuls. Il s’agit donc de garder ce rythme avant la rencontre avec les Barcelonais en Ligue des champions, afin de garder une certaine confiance.

L’ère Pochettino est donc maintenant bien entamée, et de la meilleure des manières.

 

Du côté de Lorient, les jambes tremblent un peu : avant-derniers du classement, les Merlus frôlent la zone rouge et ce n’est pas ce match qui va arranger leurs affaires. Après une belle victoire contre Dijon cette semaine (3-2), les joueurs du FC Lorient sont dans une dynamique positive, mais savent que Paris n’est pas l’adversaire qu’il faut cibler pour remonter dans le classement. L’essentiel sera pour eux, de tenter un nul, ou de faire une belle performance pour ne pas perdre le moral.

« Je voudrais bien dire qu’on va prendre le ballon, qu’on va faire défendre cette équipe, mais il y a la réalité du terrain. Il y a ce qu’on veut et ce qu’on peut faire. Paris a le ballon et nous oblige à défendre bas. On aura des transitions à jouer. Il faudra être dense et concentrés défensivement. » (Christophe Pelissier, coach du FC Lorient)

Les Merlus n’ont gagné que 4 rencontres sur leurs 20 derniers matches, et ont toujours perdu contre le PSG depuis un nul en août 2012 (2-2).

Pour les soutenir cet après-midi, les ultras du FC Lorient ont d’ailleurs appelé à se rassembler devant le stade du Moustoir, juste avant le coup d’envoi, dans le respect des gestes barrières. Une réunion qui vise à donner de la force aux joueurs, qu’ils ne peuvent plus encourager des tribunes depuis la fermeture des stades.

 

  • L’état de forme des deux équipes

En dehors du bilan santé, les Parisiens se portent bien avec trois victoires d’affilée dont un très beau 4-0 à Montpellier la semaine dernière. Les joueurs de Mauricio Pochettino n’ont par ailleurs, pas joué du tout cette semaine, et sont donc bien reposés.

En revanche, médicalement parlant, d’un côté comme de l’autre du terrain, la Covid-19 est entrée dans les vestiaires pour ne plus le quitter.

A Paris, après une première vague en septembre, le virus semble avoir décidé de passer de joueur en joueur en ce début d’année. Mauricio Pochettino en a fait les frais il  y a quinze jours, tout comme Rafinha, Dagba et Kehrer. Cette semaine c’est Marco Verratti et Abdou Diallo qui ont été positifs et vont devoir rester à l’isolement.

L’équipe devra également se passer de son capitaine Marquinhos : le brésilien légèrement blessé à l’adducteur, sera préservé par le staff pour éviter des risques inutiles, et ne sera pas du déplacement. Même traitement pour Keylor Navas : blessé légèrement aux côtes lors de PSG-Montpellier, le gardien sera éloigné du terrain pour ce match afin de ne pas aggraver ses douleurs.

Ander Herrera, est également indisponible : blessé à l’entraînement la semaine dernière, il n’est pas en assez bonne forme pour rejoindre l’équipe à Lorient. Juan Bernat, continue toujours ses soins et sera également forfait.

Le FC Lorient a fort à faire ce mois-ci : 9 rencontres au programme… L’équipe n’est donc pas forcément rassurée de devoir affronter le PSG en amont.

Les Merlus sont également désavantagés au niveau de leur état de forme puisqu’ils ont joué mercredi contre Dijon, alors que les Parisiens n’ont pas foulé un terrain de la semaine. Il va donc falloir beaucoup de courage et de détermination à cette équipe pour rentrer sur le terrain en sachant que ce n’est pas cet après-midi qu’elle va pouvoir sortir de la zone de danger du bas de classement.

Ajoutons à cela les ravages du coronavirus dans les rangs : le défenseur latéral Vincent Le Goff a du mal à se remettre de la maladie et ne sera probablement pas de retour avant mars…Cela fait déjà trois semaines qu’il est arrêté et le cadre manque cruellement à l’équipe. Il y a eu treize autres cas positifs au sein de l’équipe ces dernières semaines, et certains s’en sont remis mieux que d’autres.

Il y a également les blessés : Fontaine, Saunier, Le Fée, Lemoine et Boisgard ne devraient pas être alignés pour accueillir les Parisiens. Et Mendes, opéré il y a 6 semaines, ne devrait pas non plus pouvoir jouer tout de suite.

 

  • Les compositions probables

Le onze de Pochettino devra être quelque peu modifié en fonction des blessés. Dans les buts on retrouvera Rico à la place de Navas. Devant lui, en défense, Florenzi et Kurzawa seront sûrement sur les côtés. Presnel Kimpembe, qui portera le brassard de capitaine, sera a priori associé à Thilo Kehrer.

Au milieu, un duo Idrissa Gueye / Leandro Paredes semble le plus judicieux. En attaque rien ne devrait être trop différent de d’habitude avec Neymar et Di Maria en milieux offensifs, et devant Mbappé et Icardi.

Vu le bon match de mercredi soir contre Dijon, Lorient ne devrait pas changer beaucoup son équipe de départ, et aligner un 4-3-3.

On retrouve Dreyer dans les buts. Une défense à quatre constituée de Delaplace, Gravillon, Morel et Etienne. Ils devraient être trois au milieu avec Monconduit, Aubergel à la place de Lemoine et Chalobah. Et enfin en attaque, Laurienté pourrait revenir remplacer Boisgard, et s’associer à Moffi et Wissa.

La composition probable de Lorient  : Dreyer – Delaplace, Gravillon, Morel, Etienne – Monconduit, Abergel, Chalobah – Laurienté, Moffi, Wissa.

 

  • Le corps arbitral

Au sifflet, on retrouvera Jérémy Stinat. L’homme en noir n’hésite pas à sortir les cartons jaunes. il est moins féru d’exclusions, mais les joueurs devront faire attention à ne pas cumuler les fautes, surtout qu’il accorde beaucoup de penalties. L’arbitre âgé de 42 ans, n’a pour l’instant officié pour aucune des deux équipes qui s’affrontent ce soir.

Il sera assisté par Mathieu Lombard et Aurélien Berthomieu. Arnaud Baert sera le quatrième arbitre.

Pour la VAR ce sero Bruno Coué et Christian Guillard.