Loading

Luis Enrique, coach respecté pour sa science footballistique, agace certains observateurs. En effet, le technicien espagnol s’attire les foudres des médias à cause de ses réponses, de ses réactions. On l’accuse parfois de dénigrer les journalistes, de trop vouloir occuper la position du “savant du football”. 

Hier soir, le PSG n’a pas réussi à repartir du Parc des Princes avec les 3 points (2-2). Malgré une prestation convaincante en première mi-temps, les parisiens ont entamé la deuxième partie de la rencontre en pantoufle et peignoir. Insuffisant et rageant. Luis Enrique, s’est montré agacé vis-à-vis de la prestation de ses hommes. L’ancien coach de la roja est accusé de parfois être coupable et à l’origine de l’insuffisance tactique de l’effectif parisien.

Pierre Menes : “l’apprenti sorcier Luis Enrique me tape sur les nerfs”

Pierre Menes, célèbre observateur et supporter du PSG, est revenu sur les incohérences du schéma tactique parisien. Dans son format Face à Pierrot, l’observateur répond à un internaute : “Je ne peux pas expliquer la compo de Luis Enrique. D’ailleurs je renonce à chercher des explications, à ce que fait cet apprenti sorcier qui, je dois le reconnaître, me tape sur les nerfs depuis de début de la saison. Il y a trop de choses qui ne vont pas. Il est l’incarnation du fait qu’on peut mettre n’importe qui sur le banc du PSG et que le club sera champion (…). Cette compo de départ contre Brest, c’est n’importe quoi. Si tu mets Zaïre-Emery arrière droit, tu t’en prive au milieu et au PSG ne peut pas faire l’économie de ce joueur au milieu. Tu mets Beraldo qui est tout jeune, qui vient d’arriver, à un poste qui n’est pas le sien, tu l’envoies au casse-pipe (…). Faire jouer Fabien Ruiz qui est un véritable tracteur, tu mets Marquinhos sur le banc. Tu continues à mettre Mbappé dans l’axe. On le voit, il n’a pas un ballon en profondeur, il a que des ballons en duel, il est pris par 3 joueurs. C’est ni fait et à faire (…). Même si les joueurs ont baissé le pied de façon inexplicable en seconde période, pour moi, ces 2 points perdus au Parc, sont la responsabilité de cet entraineur. Comment est-il possible de se priver de Mukiele alors que tu as 4 absents en défense. Je ne vais pas dire que je descends du train Luis Enrique, je ne suis jamais monté dedans”

Daniel Riolo : “Face à Luis Enrique, nous sommes tous ignorants, moi probablement un peu plus…”

Chroniqueur star du célèbre After Foot, Daniel Riolo a chargé assez sèchement le coach parisien hier soir. Il se pose également des questions sur le positionnement de certains joueurs et choix tactique de l’entraîneur parisien : “Lucas Hernandez a joué toute la saison arrière gauche, Berlado est venu pour jouer dans l’axe. Mais ce soir dans une composition en 4-2-3-1, assez original par rapport aux standards de Luis Enrique, il met Hernandez dans l’axe et Beraldo à gauche. Ok très bien, pourquoi pas. Celui qui joue 10 est Asensio. On pensait qu’il était faux 9 ou sur le côté mais comme il faut être imprévisible pour les autres, je me demande même si les joueurs ne sont pas surpris (…). Mais pourquoi Dembele ne joue pas ? Zaïre-Emery au milieu de terrain, c’était trop bien donc il lui a dit de jouer arrière droit. Il a essayé Soler arrière droit, c’était pas si mal curieusement “.

“Quand il te parle, tu es idiot face à lui”

Il continue sa lancée au sujet de Killian Mbappé : “On ne voit plus ce qui fait la force de Mbappé (…). Même quand il faisait son labo, je trouvais qu’il y au minimum une vraie implication collective et personnelle des joueurs. Je préférerais quand même que ce soit Mbappé à gauche et qu’on joue avec un vrai 9 mais il n’y en pas. À 80 millions, ce n’est pas assez pour en acheter donc on joue avec Mbappé en 9. Si on me dit que c’est dans cette position qu’il est formidable parce qu’il fait quatre passements de jambes au milieu et qu’il rate la passe derrière, OK. J’ai entendu le Parc se lever sur les dribbles de Mbappé et Barcola au milieu de terrain avant de perdre le ballon. Si c’est ça qui est formidable, si c’est ce que prépare Géo trouvetou, c’est très bien (…). C’est un génie, il ne parle pas. Quand il te parle, tu es idiot face à lui. En seconde période, il y a eu énormément de suffisance et beaucoup de recherches de solutions individuelles parce que collectivement c’était pauvre. Même en première période puisque le premier but vient d’un exploit à deux de Barcola et Asensio. Ce sont des accélérations et des ballons de récupération. Je ne vais pas vu le contrôle du match, même en première période.”

À lire aussi : Mercato : Cher Ndour prêté à Barga par le PSG