Le PSG reçoit Montpellier en cette 21e journée de Ligue 1. Ce n’est pas un choc certes, mais pas un match à prendre à la légère non plus. On espère revoir Mauricio Pochettino sur le banc, mais, atteint de la COVID-19, il ne semble pas encore rétabli. Ce qui ne va pas l’empêcher de continuer à réfléchir à son système de jeu…




 

  • LES ENJEUX : CONSERVER LA TËTE DE LA LIGUE 1

Le Paris Saint-Germain est en tête de la Ligue 1, à égalité avec Lille. Après une belle rencontre face à Angers (0-1), il faut veiller à ne pas faiblir et à garder un rythme de victoires ainsi qu’une bonne dynamique de groupe.

Même si l’enjeu n’est pas flagrant face à une équipe en milieu de classement comme Montpellier, les Parisiens ont une image à tenir, et encore une tactique à trouver sous la nouvelle « ère Pochettino ». Il faut donc profiter de tous ces matches à venir pour peaufiner la qualité du jeu, et ne pas se reposer sur ses lauriers.

Il faut encore gagner en possession de balle et ce match doit permettre aux joueurs de Mauricio Pochettino d’être plus organisés. Et surtout se servir de ces rencontres pour préparer au mieux le match contre le FC Barcelone, en Ligue des champions dans quelques semaines.

Montpellier espère un « exploit » : les sudistes sont 11e du championnat mais surtout, ils en sont à 6 matches sans victoire. L’enjeu pour eux, est de gagner des points mais il n’y a pas grand chose à espérer de plus concernant le classement car avouons-le, Montpellier et Paris ne sont pas vraiment en concurrence pour une place en haut du classement. Pas de pression donc, mais trois points c’est toujours bon à prendre… même si les envies d’Europe ne pourront pas être satisfaites, les Héraultais s’éloignant de plus en plus de la qualification pour une compétition européenne.

«Ce n’est jamais évident d’aller jouer chez le champion de France en titre. On va dire que depuis quelque temps, on prend quelques branlées à Paris. On y va pour espérer faire un exploit et aller récupérer un point ou faire mieux si on peut le faire. Malgré tout, on va y aller avec de l’envie, il ne faut pas y aller avec l’esprit perdant.

Mais c’est vrai que ce n’est jamais un bel endroit pour redresser la tête. Au moins, il n’y a pas de pression pour aller là-bas, parfois il vaut mieux aller chez les premiers que chez les derniers où on a plus de pression à prendre des points.»  (Laurent Nicollin, président du Montpellier HSC)

 

  • L’ETAT DE FORME DES DEUX EQUIPES

Le Paris Saint-Germain est sur une série de trois victoires et au total sept matches sans défaite. Encore mieux, les Parisiens n’ont pas concédé plus d’un but sur leurs onze dernières rencontres.

Le PSG est donc en tête provisoire de la Ligue 1 grâce à la petite marge de la victoire face à Angers (0-1). Une rencontre au cours de laquelle les Rouge et Bleu n’ont pas brillé : beaucoup de déchet dans le jeu, une animation offensive très moyenne mis à part la performance de Neymar qui a su être dangereux par moments, alors qu’il revient juste de blessure.

On peut dire que le PSG tient ses promesses de leader, mais néanmoins il surnage et cherche encore ses marques. Du côté de l’infirmerie ce ne sont pas les blessures qui ont rempli la salle d’attente, mais plutôt le coronavirus. Rafinha, atteint de la COVID-19 a fait son retour, ainsi que Thilo Kehrer testé positif lui aussi. Alexandre Letellier est également disponible pour le groupe.

C’est surtout Mauricio Pochettino, malade presque une semaine, qui risquerait de rater la rencontre. Le coach argentin a manqué le match du week-end dernier, il l’a suivi par téléphone en contact avec le banc et à la télévision.

« J’ai vu le match depuis une chambre d’hôtel. J’étais sur une application avec deux minutes de retard. J’étais en contact téléphonique avec le banc. J’ai appelé mon entraineur adjoint, Miguel D’Agostino. A un moment donné, j’entends un but. Je lui dis « Dis moi que c’est nous qui avons marqué ». Et il me dit « oui oui, c’est nous qui avons marqué ». Donc je l’ai d’abord entendu par téléphone et ensuite j’ai vu l’action. C’était douloureux. »

Mais pour les joueurs c’est évidemment un gros manque. Car le technicien ne peut pas non plus diriger les entraînements, ce sont Jésus Pérez et Miguel D’Agostino qui s’en chargent depuis la semaine dernière. Toujours atteint de maux de tête et d’un peu de fièvre, Mauricio Pochettino espère pouvoir être sur le banc au Parc ce soir.

En ce qui concerne les blessures physiques, Colin Dagba est toujours absent pour l’instant, et Ander Herrera qui n’a pas été aperçu à l’entrainement, semble indisponible également.

Montpellier n’est pas en grande forme. Après avoir perdu à domicile contre Monaco (2-3) vendredi dernier, les joueurs n’ont pas démérité. Mais l’équipe a quand même un grand problème défensif : elle encaisse bien trop de buts sur les dernières rencontres. Le point positif c’est que statistiquement, Montpellier se débrouille mieux à l’extérieur : deux défaites seulement à en dehors de chez eux cette saison. Mais l’exception qui confirme la règle c’est justement le parc des Princes : les Héraultais ont perdu leurs trois derniers matches à Paris, en ne mettant qu’un seul but…

Et un problème de taille s’est rajouté hier : Andy Delort s’est blessé à l’entraînement. Touché aux ischios dès le début de la séance, l’avant-centre âgé de 29 ans, meilleur passeur de la Ligue 1, a dû quitter précipitamment le terrain et ne sera pas du déplacement ce soir. Mais il a relativisé les choses sur son compte Twitter et a annoncé son forfait avec beaucoup d’élégance.

 

Les hommes de Michel Der Zakarian vont devoir se débrouiller sans leur joueur phare.

Jusque-là Montpellier avait eu la chance d’être épargnée par les blessés, mais il va falloir revoir le plan de jeu sans Delort. Et également sans leur milieu Jordan Ferri, suspendu.

 

  • LES COMPOSITIONS PROBABLES

Mauricio Pochettino devrait aligner un onze de départ conforme aux précédents avec ce 4-2-3-1 qui a l’air de le satisfaire depuis son arrivée.

Devant le but de Navas, c’est le traditionnel duo Kimpembe/Marquinhos qui semble l’option la plus probable. Entourés de Florenzi et de Kurzawa, buteur à Angers. Au milieu, sans Ander Herrera, c’est sûrement Verratti et Paredes qui devraient officier. pas de grande surprise sur la ligne d’attaque avec Mbappé, Neymar et Di Maria de gauche à droite. En pointe le choix le plus légitime paraît être celui de Mauro Icardi à la place de Moise Kean.

Les hommes de Michel Der Zakarian sont plutôt traditionnellement alignés en 5-3-2. Mais l’absence de Delort pourrait peut-être changer la donne, et comme lors de Montpellier-PSG e ndécembre dernier, il serait possible de retrouver un 4-3-3. Evidemment, Omlin dans les buts, défendus par SambiaMendes, Congré, Ristic . Au milieu un trio de choc Savanier/Le Tallec/Chotard. Ferri étant suspendu. La question est posée pour l’attaque : on devrait retrouver Laborde devant, mais qui à ses côtés pour remplacer Andy Delort ? Peut-être en trio avec Mavididi et Yun.

  • LE CORPS ARBITRAL

L’arbitre de la rencontre sera Willy Delajod. Habitué à la Ligue 2, l’homme en noir a néanmoins déjà arbitré 8 matches de Ligue 1 cette saison et sorti 31 cartons jaunes. Il a également expulsé 6 joueurs depuis septembre. Il a déjà rencontré l’équipe de Montpellier puisqu’il a officié deux fois cette saison lors d’un match à domicile et un autre à l’extérieur. Deux défaites pour Montpellier… Monsieur Delajod n’a pas encore arbitré un match du PSG cette saison, mais l’année dernière il les avait rencontrés deux fois et leur avait plutôt porté chance en sifflant deux victoires.

Il sera assisté de Philippe Jeanne Erwan Finjean. Le 4ème arbitre sera Olivier Thual. À la VAR, on retrouvera Anthony Gautier et Guillaume Debart.

Coup d’envoi à 21h sur Telefoot !