Loading

Lors de la rencontre entre le PSG et le Maccabi Haïfa, le Parc des Princes a été le théâtre de scènes particulièrement honteuses dans sa tribune Boulogne. En effet, celle-ci a été prise à partie par des nombreux supporters d’Haïfa par le biais de la tant controversée plateforme de revente de billets: TicketPlace. Contacté par France Bleu, le PSG ne compte rien changer.

Le Paris Saint-Germain aurait sans doute préféré ne retenir que la cinglante victoire 7-2 de ses joueurs face au Maccabi Haïfa. Les supporters parisiens, aussi, particulièrement les habitués de la Tribune Boulogne. Malheureusement, difficile de passer à côté de ce qu’il s’est passé mardi soir dernier. En effet, en plus du parcage réservé aux supporters visiteurs, le club a du élargir le parcage et, ainsi, empiéter sur des places réservés aux supporters parisiens. La faute à qui ? À TicketPlace, la plateforme de revente de billets qui fait tant débat et suscite l’indignation des passionnés du club de la capitale. 

Contacté par France Bleu, le PSG ne compte pas changer quoi que ce soit dans son partenariat avec TicketPlace. Plusieurs raisons sont évoquées par le club avec comme argument principal le fait d’éviter la revente de places sur le marché noir. Le club souhaite offrir à ses supporters une revente sécurisée des billets pour les acheteurs et les revendeurs. Cela permet également au PSG de sécuriser son processus qui peut retracer les transactions et savoir quels sont les supporters présents au stade.

Des solutions envisagées mais qui ne changeraient pas le problème

Parmi les revendications des supporters parisiens placés sur la liste d’attente (15 000 au total) concernant un abonnement au Parc des Princes, il y avait le souhait de retirer les abonnements à ceux qui revendent leur place pour en faire bénéficier les personnes dans l’attente. À cette possibilité, le PSG répond que rien ne garantit que parmi ces 15 000 personnes certaines souhaitent également profiter du système pour revendre leurs places. Cela ne ferait que prolonger le problème.

Autre possibilité envisagée, la mise en place d’un seuil à ne pas dépasser sur le prix de la vente des billets (par exemple: impossibilité de revendre un billet au-dessus de 100 euros). À cette éventualité, le PSG affirme avoir déjà tenté l’expérience mais que celle-ci a débouché sur une revente massive des billets sur Le Bon Coin. Cela favorisait donc un retour des ventes de places sur le marché noir, ce que le club souhaite éviter à tout prix.

Le PSG en recherche de solutions !

Face aux tristes évènements apparus en tribune Boulogne face au Benfica Lisbonne et au Maccabi Haïfa cette saison en Ligue des Champions, le PSG cherche des solutions pour améliorer la situation et éviter que cela ne se reproduise. Le club fait savoir que les images des évènements dans la tribune Boulogne face à Haïfa n’ont pas du tout plu en interne.

En revanche, le club se félicite du comportement des supporters parisiens lors de cette rencontre et précisément de la part du Collectif Ultras Paris, dans une rencontre qui était classée “à risques”.