Les dirigeants parisiens souhaitent prendre de l’avance. En effet, Le Parisien nous informe que Luis Campos aurait préparé un plan pour le mercato hivernal, et que le club parisien n’attendra pas le Mondial pour son mercato. Le board parisien ciblerait trois postes à renforcer.

Malgré l’échec dans le dossier Skriniar cet été, le club parisien en ferait toujours une priorité cet hiver. Après avoir réclamé 80M d’euros pour lâcher son défenseur slovaque, la tendance semble s’être inversée. À six mois de la fin de son contrat, le capitaine interiste est toujours en réflexion au sujet de son avenir, d’autant plus que les Lombards sont toujours en course en Ligue des Champions, opposé au FC Porto en 8e de finale. Mais le bord milanais sait bien qu’en cas de départ, il ne devra pas se montrer gourmand au sujet de l’indemnité de transfert. Le joueur de 27 ans ne reste pas insensible face aux sollicitations parisiennes. Avec les récentes blessures de Danilo et de Kimpembe, Luis Campos devra réussir sa mission dans un secteur en manque flagrant de profondeur. Que ça soit avec Milan Skriniar ou quelqu’un d’autre…

L’objectif de se renforcer au milieu de terrain est aussi d’actualité. Malgré la récente arrivée du milieu portugais Renato Sanches pour apporter son impact dans le jeu parisien, ce dernier ne semble pas avoir apporté satisfaction. Fabian Ruiz prend de plus en plus ses marques mais pose encore quelques questions sur son impact défensif.

Également, le board participe anticipe les futurs coups de fatigue post-Mondial de ses trois vedettes offensif. Une recrue en attaque serait donc une très bonne chose, d’autant plus que le club parisien devra potentiellement disputer 12 matchs avant de retrouver le Bayern Munich en Ligue des Champions. D’ailleurs, le journaliste Matteo Moretto nous apprend que la jeune star Joao Felix serait une piste sérieuse pour le club de la capitale.

Reste encore à voir comment le second mercato dirigé par Luis Campos va se dérouler, entre difficultés financières et ingérence avec son compatriote Antero Henrique.

À lire aussi : Changement majeur au centre de formation !