Le PSG rencontrera la machine FC Barcelone lors des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Le club de la capitale a les moyens de créer la sensation.

Le PSG connait son adversaire pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions et il est plus que familier. Le FC Barcelone se dressera, pour la troisième fois, sur la route des parisiens qui décidément ne sont pas en réussite au niveau du tirage ces dernières années. Si les catalans sont les grands favoris de cette double confrontation, le PSG a des arguments à faire valoir et a les capacités de faire déjouer les pronostics.

Le PSG connait parfaitement le barça

Parisiens et barcelonais se sont rencontrés à de multiples reprises ces dernières années si bien que leur confrontation est limite devenue un derby. Les matches en ces deux formations ont toujours réservé leur lot de sensations et de surprises.

Le PSG a déjà battu le FC Barcelone et avec la manière. On se rappelle notamment d’un 3-2 au Parc avec un jeu produit digne des plus grandes formations. Les rouge et bleu avaient bien contenu la fameuse « MSN » tant encensée ces derniers temps. Le jeu produit par les catalans a bien été analysé par le PSG sous l’ère Blanc car il n’y a jamais eu énormément de classes d’écart entre ces deux formations (mise à part il y a deux ans au match aller lorsqu’il manquait plusieurs joueurs clé).

Les hommes d’Unai Emery connaissent les forces et faiblesses de l’équipe et savent comment contrecarrer leur plan. Encore faut-il arriver avec un effectif au complet, ce qui n’a jamais réellement été le cas pour l’équipe lors des phases finales de la compétition.

L’infirmerie va se vider

Plusieurs joueurs sont blessés actuellement côté parisien, à savoir Adrien Rabiot (déchirure cuisse), Javier Pastore (genou). Le match aller étant le 14 février prochain, ces joueurs effectueront leur retour. Par ailleurs, Layvin Kurzawa aura certainement retrouver ses sensations après sa pubalgie.
Le PSG n’a jamais pu compter sur l’ensemble de son effectif lors des phases finales de la Ligue des Champions. Cette année, l’infirmerie n’est pas vide mais elle est moins pleine qu’à l’accoutumée et puis elle sera vide au moment voulu, du moins je l’espère.

Les parisiens seront beaucoup plus fort avec un Javier Pastore aguerri et un Adrien Rabiot au top. Ces deux joueurs auront deux mois pour se remettre dans le moule et ainsi tirer l’équipe vers le haut.

Le club connait actuellement une mauvaise passe aussi bien sur le terrain qu’en dehors mais qui n’en connait pas aujourd’hui ? Les temps faibles font partie des aléas du football et mieux vaut les connaitre en décembre plutôt que lors des matches cruciaux en février-mars. L’équipe francilienne tournera beaucoup mieux à cette période pour la bonne et simple raison qu’elle ne peut pas faire « pire » qu’actuellement bien au contraire.

Le FC Barcelone est un gros morceau mais le PSG, poussé par son public, et en rôle d’outsider a de quoi perturber les catalans. Seule chose, il faudra ne pas encaisser de buts lors du match aller, chose que n’arrivent pas à faire les joueurs.

C’est le moment de « rêver plus grand » le PSG va se qualifier j’y crois dur comme fer.