Chaque semaine, un membre de la rédaction vous donne son analyse du match des parisiens. L’occasion de faire le point sur les prestations et attitudes individuelles de nos joueurs. Entre passion dévorante, coups de sang, amour démesuré du club et mauvaise foi crasse.

 

PSG 2 – 1 OM – Les notes Du Match!

Donnarumma 3 : Deux corners : deux merguez coup sur coup pour offrir un but à des Marseillais incapables d’apporter le danger jusque là. Met Kimpembe dans la sauce 5 minutes plus tard avec une passe en mousse. Fusillé par Saliba avant que l’arbitre climatise les Marseillaises. Dégagement gag en touche à 30 mètres de son but en fin de match. La grande escalope milanaise est dans les choux.

Nuno Mendes 6 : Il a été tellement over Under en première période que le turc a du céder sa place à la mi-temps. Cartonne la groupie Parisienne Guendouzi à la 37e et prend biscotte. Toujours dévastateur offensivement, il est hors jeu d’un cheveu avant de donner passe dé à Messi. Les 40 millions les plus faciles à lâcher des 5 dernières années.

Kimpembe 5 : En l’absence d’attaquant adverse, il n’a pas eu grand chose à faire, mais a montré de la solidité.

Marquinhos 6 : En cours de réparation, Capitaine Marqui a livré un match propre, bien placé et plutôt autoritaire.

Hakimi 4 : Encore un match frustrant pour le Marocain. On ne sait pas s’il est bridé par la tactique, par le manque de combinaison offensive à droite, ou par son état de forme, mais on attend beaucoup plus offensivement. En défense, il est toujours très appliqué.

Verratti 6 : 19e classique pour le Hibou. Recordman. ça mérite une interview à la mi-temps:  « L’important, ce n’est pas de bien jouer, c’est de gagner ». Message reçu 5 sur 5 par ses coéquipiers, avec cette énorme purge. Averti à la 17e minute après une cuillère sur la danseuse frisée. Replacé par Ramos (88e), pour 3 minutes de défense à 3.

Danilo 4 : Comme toujours cette saison, la discipline tactique sans génie technique.

Gueye 4 : Dans une équipe qui souhaite faire le jeu, quelle est la valeur ajoutée de Gana Gueye au poste de relayeur ? Question prioritaire du mercato. Carton à la 46e sur une percussion de l’entrant Harit. Remplacé à la 80e par le terrible Wijnaldum.

Neymar 6 : attaquant le plus actif, il lui a fallu 10 minutes pour punir le bloc de Sampaoli qui avait choisi la tactique du bus haut (?), sur une passe décisive délicieuse de Verratti. Provoque le penalty en fin de première mi temps. Très volontaire mais toujours nerveux, il écope d’un carton jaune sur un coup de sang après une simulation de l’inévitable Guendouz, impliqué dans tous les bons coups foireux.

Messi 4 : il s’ennuyait sur son côté droit en première mi temps, alors il est venu s’ennuyer au centre en deuxième. Le cap canaveral Parisien n’avait pas de fusée à lancer ce soir. Du coup, l’embryon de MNM entrevu ces deux derniers matchs n’a pas existé. Que c’est frustrant.

Mbappé 4 : Pour son dernier Classique contre Marseille avant ceux de l’année prochaine, Kylian a livré un match tout claqué. Mais à 1-1 face à l’ennemi Marseillais, en présence de Neymar, en présence de Messi, il a pris le pouvoir sur penalty. Boss. Remplacé sous une standing ovation par Icardi (91e), venu chambrer avec son sprint au ralenti.

Pochettino 4 : On n’est plus surpris par la compo, ni par les changements tardifs à la 90e, ni par la purge proposée. 1 an qu’on s’emmerde.