Soirée difficile pour des parisiens qui n’ont pas été ménagés par des angevins très volontaires mais qui repartent malgré tout avec trois points capitaux. Parce que Paris ne fait pas les choses à moitié et que c’est assez rare cette saison pour être souligné, un latéral se montre décisif grâce à un centre (réussi) repris victorieusement par Laywin Kurzawa. Résultat, le PSG reprend provisoirement la tête de la Ligue 1 et remet la pression sur son dauphin lyonnais. Bonne nouvelle pour le coach le mieux payé de l’histoire du PSG qui savoure cette première place depuis son canapé. En attendant son retour sur le banc, voici les notes des parisiens du soir : 




Navas (7)  : Toujours là quand on a besoin de lui, l’ange gardien du PSG et sa chevelure blonde platine arrêtent les buts en un claquement de doigts. Une concurrence de taille pour Joséphine sur TF1.

Florenzi (6) : Belle tenue de route pour l’increvable Vespa parisienne qui a su se montrer décisive malgré des conditions vraiment dégueulasses.

Marquinhos (7) : Contraste saisissant entre les paillettes de la victoire face à l’OM de mercredi et la soirée d’hiver pluvieuse proposée ce soir par Angers. Un Marquinhos tout terrain qui s’en fout pas mal de comment et contre qui il joue, il le fait bien c’est tout.

Diallo (6) : Solide dans les duels, capable de remonter le ballon mais aussi parfois de faire des relances risquées, Diallo semble être la meilleure alternative à Presnel Kimpembe. La roue tourne a tourné pour Tilo Kherer ..

Kurzawa (6) : Là où Bakker aurait contrôlé et fait une passe en retrait, Kurzawa ferme les yeux et frappe aussi fort qu’il peut. Deux salles deux ambiances mais le choix est vite fait.

Verratti (7) : Ce soir, Marco et son franc parler ont réalisé de sacrées prouesses sur la patinoire angevine. Si France 2 cherche un successeur à Philippe Candeloro, il est déjà tout trouvé.

Paredes (6)  : Pourtant loin de la délicatesse de Nelson Monfort, Leandro forme un duo tout aussi complémentaire avec le numéro 6 italien du PSG. Des récupérations précieuses et une utilisation du ballon intelligente, le genre de soldat dont on a besoin face à Angers.

Di Maria (5) : Ça valait apparemment la peine de mettre Pochettino dans son onze de légende du PSG. L’argentin enchaine les matchs avec Mauricio mais aussi les performances moyennes… Il serait temps de souffler un peu.

Neymar (6) : Joueur le plus remuant des quatre offensifs parisiens, Ney a pu regoûter à un semblant de liberté ce soir en l’absence de son sparring-partner marseillais Alvaro, presque aussi emmerdant que toute la défense angevine réunie.

MBappé (4) : C’est pas avec ça que la Ligue de Football va réussir à refourguer les droits du championnat à un bon prix ..

Kean (4)  : Pressing, repli défensif, Moise a beaucoup couru après les défenseurs angevins sans presque jamais les attraper. Il a une prime de pénibilité dans son contrat ?

Crédit Image : Le Parisien