Le PSG se montre très actif en ce début de mercato. Désireux de renforcer un effectif disparate, Leonardo et ses hommes souhaitent également préparer l’avenir. Dans cette optique, la situation contractuelle de Gianluigi Donnarumma interpelle…




Auteur d’une nouvelle saison exceptionnelle, Keylor Navas a prolongé son contrat jusqu’en 2024. Pour autant, le PSG entend bien préparer l’avenir et la succession du portier costaricien qui va sur ses 35 ans. Cela tombe bien, l’un des gardien les plus talentueux de sa génération est désormais libre de s’engager où il le souhaite…

En effet, « Gigio » Donnarumma arrive en fin de contrat avec l’AC Milan, son club formateur, et ne souhaite pas prolonger. Il sera donc libre de s’engager où il le souhaite dès le 1er juillet prochain. Une opportunité à saisir qui intéresse de nombreux clubs européens. Alors que la Juventus et Barcelone semblaient les mieux avancés sur ce dossier, le PSG, via Leonardo, s’est également positionné selon Julien Maynard et Le Parisien.

L’idée est simple : engager le jeune portier international italien (22 ans) avant d’éventuellement le prêter pendant une ou deux années. Autre option, mettre les deux gardiens en compétition dès la saison prochaine. Problème, les émoluments de Donnarumma sont élevés. Si aucune indemnité de transfert ne sera reversé à Milan, il faudra s’aligner sur les exigences du portier italien fixées à 10 millions d’euros par an. En plus de ça, le PSG devra également s’acquitter des commissions d’agent qui pourraient attendre jusqu’à 20 millions d’euros supplémentaires (Mino Raiola est l’agent de Donnarumma).

Une opération finalement (très) onéreuse pour un jeune talent qui a, certes, prouvé ses qualités mais qui ne dispose d’aucune expérience du très haut niveau : aucun match de Ligue des Champions disputé, ni une compétition internationale avec l’Italie. Reste à savoir si Leonardo décidera de tenter le coup.