C’est un mois de février légèrement chargé qui attend le Paris Saint-Germain… Un match contre le FC Barcelone en huitièmes de finale de Ligue des champions, un Clasico contre l’Olympique de Marseille ce dimanche, et le reste entre les deux. Après une défaite inattendue contre le FC Lorient dimanche dernier, ce n’est donc pas l’esprit tranquille que Mauricio Pochettino aborde la réception de Nîmes ce soir… Paris doit se méfier de toutes les équipes, et surtout d’elle-même !

  • Les enjeux de la rencontre : reprendre la main

Il va falloir relancer la machine après ce faux-pas dimanche dernier contre Lorient (3-2). Le PSG a déçu et il le sait. Personne ne s’attendait à ce que l’avant-dernier du classement mange le 2e. Même menu ce soir : Paris, désormais 3e, reçoit Nîmes, 20e…et dernier ! Interdiction de faire la crêpe au milieu du Parc des Princes.

L’enjeu est donc de ramener 3 points sans aucune autre option. Mauricio Pochettino entre dans le dur, et il semble que la période bénie des débuts soit terminée. Il faut considérer tous les matches et préparer cet affrontement contre Nîmes avec autant de sérieux que les deux grosses rencontres de ce mois.

Talonnée par Monaco, Paris doit remonter au classement, ou du moins ne pas tomber du podium…

 

Nîmes ne peut pas descendre plus bas donc rien à perdre, à part l’espoir de remonter ! En effet, les Crocos sont 20e au classement et ont été défaits à Angers le week-end dernier (3-1). Les Nîmois veulent croire à une remontée et ainsi échapper à la relégation. Pour ce soir le programme est donc de tout tenter, mais ne rien espérer !

« On ne joue pas le même championnat, mais oui, pourquoi pas » (Zinedine Ferhat, attaquant nîmois)

 

  • L’état de forme des deux équipes

La défaite de dimanche a mis un coup d’arrêt à une bonne série de victoires, et peut-être aussi un coup sur la tête au coach et aux joueurs qui ne s’attendaient pas à perdre contre une équipe en zone rouge. Le calendrier n’est pas non plus un avantage pour Paris qui a une montagne à gravir après le match de ce soir, et qui pourrait ne pas tout donner pour se préserver, au risque de décevoir à nouveau et de se faire peur.

Mauricio Pochettino se retrouve également coincé avec pas mal de blessés ou de malades et une équipe B qui n’a pas fait d’étincelles à Lorient…Comme Thomas Tuchel en début de saison, le technicien argentin se voit un peu démuni, et sans vraiment beaucoup de choix pour composer un onze sans faille.

Neymar est suspendu, Abdou Diallo et Marco Verratti sont encore en isolement suite à leurs tests positifs au Covid. Marquinhos et Herrera ne seront pas de retour dans le groupe ce soir. Tout comme Keylor Navas qui sera remplacé par Rico dans les buts. Enfin, Juan Bernat est toujours indisponible.

Ce ne sont pas les moins importants qui manquent et pour cause : l’absence de Navas dans les cages s’est fait cruellement sentir contre Lorient, et Rico qui avait pourtant su le remplacer brillamment à plusieurs reprises cette saison, n’a pas pu protéger les buts parisiens.

Moins d’inquiétude en attaque car l’absence de Neymar laisse tout de même la place aux trois autres « fantastiques » de l’équipe : Mbappé, Icardi et Di Maria. Si l’on rajoute Kean, les solutions ne manquent pas en première ligne.

En revanche c’est plus la défense qui pêche du côté parisien : Marquinhos vous manque et tout est dépeuplé… le gruyère que laisse le brésilien derrière lui quand il n’est pas titulaire est énorme et à part Presnel Kimpembe, aucun défenseur ne brille assez pour protéger le PSG, surtout quand Navas n’est pas dans les buts…

Mauricio Pochettino a donc fort à faire pour trouver comment pallier les absences.

Nîmes affiche la plus mauvaise défense de toute la Ligue 1 : 44 buts encaissés en 21 rencontres… les finances du club sont dans le rouge, bref une mauvaise passe pour les Crocos qui ont le plus petit budget du championnat.

Le club gardois s’est complètement effondré après les trois premiers mois de la saison, passant d’une 13e place à bon dernier. Il enchaîne les défaites et lorsqu’il gagne, impossible de doubler la mise la fois d’après. Depuis le début de l’année, l’équipe avait repris espoir grâce à une défaite honorable contre Lille (1-0), et une victoire à Marseille (2-1).

Mais la malchance est revenue à Angers, et ce match contre le PSG ne présage pas d’une sortie de crise. Surtout que la route est longue cette semaine avec une rencontre contre Monaco prévue après le passage dans la capitale. Mais comme le disait encore le coach Jérôme Arpinon, en conférence de presse, il est parfois plus facile pour Nîmes de jouer contre les plus gros : peur de passer pour des imbéciles, plus grosse motivation, challenge… autant de raisons qui donnent aux gardois l’espoir de faire un beau match. Et après tout si Lorient l’a fait pourquoi pas eux ?

Côté absents, Nolan Roux et Karim Aribi ne feront pas le déplacement. Loïck Landre et Sidy Sarr on plus car ils sont blessés, Pablo Martinez est en phase de reprise : le défenseur central, victime d’une fracture du sacrum en décembre dernier, n’est pas encore prêt à rejouer.

  • Les compositions probables 

Mauricio Pochettino devrait revoir sa copie pour ce match : Rico dans les buts, devant lui on trouverait la même défense qu’à Lorient : Florenzi, Kehrer, Kimpembe et Kurzawa. En l’absence de Neymar et de Verratti, le milieu devrait offrir une organisation différente : pour quoi pas une association Gueye/Paredes ? Angel Di Maria pourrait évoluer aux côtés de Pablo Sarabia qui remplacerait Neymar. Et enfin Mbappé et Icardi seraient tous deux en attaque.




Jérôme Arpinon devrait partir sur un 4-3-3 avec Reynet en portier, une défense classique composée de Meling, Deaux, Briançon et Alakouch. Au milieu on retrouverait Cubas aux côtés d’Eliasson et Ripart. Et en attaque, un possible trio Benrahou, Ferhat, Koné, en l’absence de Roux.

La composition probable de Nîmes : Reynet – Meling, Deaux, Briançon, Alakouch – Cubas, Eliasson, Ripart – Benrahou, Ferhat, Koné

  • Le corps arbitral

L’arbitre désigné est Francois Letexier (31 ans). Il officie pour son onzième match de Ligue 1. C’est la deuxième fois qu’il arbitre pour le PSG : c’était lors de la venue de Lille et ce fut un match nul. Ce sera en revanche la première fois de la saison que Nîmes croisera sa route.

François Letexier sera assisté de Cyril Mugnier et Christophe Mouysset.
Le 4e arbitre sera Mathieu Vernice et à la VAR on retrouvera Jérémie Pignard et Guillaume Debart.

 

Coup d’envoi ce soir à 21h sur Canal + !