Les journées passent et ne se ressemblent jamais au PSG… D’un jour à l’autre les Parisiens sautent du Championnat de Ligue 1, à la Ligue des champions, en passant par… la Ligue 2… Les hommes de Mauricio Pochettino se rendent en Normandie ce soir pour affronter Caen en 32e de finale de la Coupe de France.




Cette édition 2020/2021 est quelque peu bousculée à cause du COVID : les rencontres se jouent à huis-clos, les clubs amateurs n’ont pas pu s’entraîner correctement au vu des restrictions sanitaires et sportives, mais surtout ces « petits » clubs ne viendront rencontrer les professionnels que lors des 16e de finale. C’est justement à cause des phases de confinement et du manque de pratique pour les amateurs que cette organisation a été mise en place. Ceci afin de ne pas les pénaliser en les faisant rencontrer des professionnels dès l’entrée en 32e de finale. 

 

  • Les enjeux de la rencontre

Que dire ? Le PSG prépare son huitième de finale aller contre Barcelone (16 février), et ce déplacement en Normandie en plein milieu de la semaine, ne va passionner ni les joueurs, ni les supporters. Même si la Coupe de France est l’un des plus beaux rendez-vous du football, puisqu’il permet aux clubs amateurs d’aller se confronter aux ogres de la Ligue 1, il est peu probable que dans cette semaine stressante, les Parisiens l’apprécient à sa juste valeur.

Le PSG est le tenant du titre, mais il est aussi le détenteur de la dernière Coupe de la Ligue de l’Histoire, contre l’Olympique Lyonnais (0-0, 6-5 aux tirs au but). C’est donc la première fois depuis 25 ans que cette Coupe de France sera la seule compétition à voir se rencontrer des clubs français, en dehors de la Ligue 1.

L’enjeu pour Paris sera donc de soulever un nouveau trophée, qui aura une saveur inédite puisqu’il regroupera presque deux titres en un seul. Mauricio Pochettino a déclaré hier en conférence de presse que peu importait la compétition, il fallait tout gagner. Et jouer chaque match de la même façon et avec la meilleure équipe possible.

 

Pour le SM Caen c’est une autre histoire. Le club normand est 11e en Ligue 2 et son espoir d’accrocher le PSG paraît bien mince. Mais c’est une opportunité pour le club de jouer à son meilleur. Arracher un but, ou ne pas en prendre, représenterait un petit bout de ciel bleu pour un club qui ne vit pas ses meilleurs jours.

Fatigué, l’infirmerie débordée par les blessés, au bord du dépôt de bilan, et en faillite à cause du Covid, le SM Caen affiche une morosité évidente et devrait même perdre entre 3 et 4 millions d’euros cette année. De quoi démotiver un groupe…

Mais les Normands se préparent à recevoir les Parisiens avec enthousiasme. Les deux équipes s’étaient déjà affrontées en 2018 en demi-finale de la Coupe de France avec une victoire de Paris (1-3), même si à l’époque le SM Caen évoluait en Ligue 1…

Dans tous les cas, affronter le PSG, est un rêve qui se réalise pour beaucoup de jeunes joueurs caennais et l’expérience le plaisir de l’expérience leur suffira peut-être.

« Depuis tout petit, je rêve de jouer le PSG. C’est demain. Je vais attaquer ce match comme j’attaque tous les autres. Mais il est différent, très différent je pense. Il faut garder la tête sur les épaules, rester humble, travailler et apprendre. » (Nicolas Gioacchini, attaquant du SM Caen)

 

  • L’état de forme des deux équipes 

Après une victoire carrée contre Marseille dimanche dernier (0-2) en Ligue 1, les Parisiens sont obnubilés par leur match contre le FC Barcelone, qui aura lieu dans moins d’une semaine. C’est LE match du mois et même si les Rouge et Bleu sont sur une pente positive, ils restent 3e du championnat de Ligue 1, et l’adversaire européen est féroce. Ce déplacement contre Caen ne tombe pas forcément au meilleur moment.

Mauricio Pochettino compte ses blessés depuis le déplacement phocéen, et il ne prendra aucun risque avec ses cadres. Il est donc probable qu’il aligne une équipe « B » ; pour dire les choses poliment, il effectuera sûrement une « rotation d’effectif ».

Huit joueurs sont indisponibles et les principaux autres seront sûrement au repos.

Marco Verratti, touché à la hanche dimanche, ne sera pas du voyage. Angel Di Maria, sorti très rapidement suite à un coup aux quadriceps de la jambe droite, sera forfait. Keylor Navas ne sera pas apte non plus, n’ayant toujours pas été revu à l’entraînement.

Layvin Kurzawa, n’est pas non plus dans le groupe. Tout comme Ander Herrera, lui aussi toujours absent. Le coronavirus a également frappé Timothée Pembele qui sera indisponible.

Colin Dagba est encore forfait, car il n’est pas encore remis d’une blessure à la cuisse. Et Juan Bernat, le grand blessé de la saison, ne sera pas de la partie non plus.

 

Le SM Caen n’est pas en grande forme. Les joueurs sont fatigués car les matches se sont succédés sans cesse depuis la rentrée de janvier : 8 rencontres en tout.

Garissone Innoncent a même fait peur à ses coéquipiers il y a dix jours : le 30 janvier dernier, le gardien de but normand, prêté par le PSG (!) avait fait un malaise et s’était écroulé dans la surface. Il ne s’agissait que d’un petit virus, mais preuve que la fatigue est bien présente.

L’infirmerie est remplie à ras-bord avec 10 joueurs au moins qui ont passé sa porte. Pascal Dupraz a pourtant bien ménagé ses joueurs mais sur les 13 derniers matches, l’entraîneur du SM Caen a fait rentrer 5 remplaçants, 9 fois.

Le gardien Rémy Riou est sévèrement blessé depuis un choc contre Guingamp, et restera indisponible un petit bout de temps. L’autre gardien, Garisson Innocent donc, est aussi indisponible. Aux abonnés absents, on compte également Kelian Nsona et Benjamin Jeannot, touchés à la cheville. Le latéral gauche Yoël Armougom, et les défenseurs Jonathan Rivierez et Prince Oiangué ne pourront pas jouer.

Le milieu de terrain Jessy Deminguet est, lui, suspendu.

 

  • Les compositions probables

Logiquement, le PSG que l’on verra ce soir devrait être l’opposé total de l’effectif qui sera sur la pelouse mardi en Espagne ! A l’exception de Neymar qui pourrait bien être titulaire afin de retrouver du rythme après sa gastro. Pochettino devrait malgré tout procéder à une revue d’effectif afin de ménager les titulaires et faire jouer ceux qui ne devraient pas être attendus sur la ligne de départ à Barcelone.

Du côté de Caen on compte 8 joueurs indisponibles, dont 2 gardiens… Difficile de savoir comment Pascal Dupraz compte organiser sa défense et comment il va aligner ses joueurs.

Péan sera dans les buts, la charnière Beka Beka – Weber – Vandermersch devrait être alignée devant dès le départ, quant à elle débuter la rencontre. Au milieu on devrait retrouver le duo Lepenant/Gonçalves entourés de Yago et Mbengue. Et en attaque un trio avec Bammou, Mendy et Court.

Une composition d’équipe probable de Caen  : Péan – Beka Beka, Weber, Vandermersch – Yago, Lepenant, Gonçalves, Mbengue – Bammou, Mendy, Court.

  • Le corps arbitral

L’arbitre de la rencontre sera Jérôme Miguelgorry. L’homme âgé de 44 ans sera aux côtés du PSG sur la pelouse pour la 2e fois de la saison. En revanche cela fait deux ans qu’il n’a pas officié auprès du SM Caen.

Il a dirigé 13 matches en tout cette saison (11 en Ligue 1, deux en Ligue 2) et a distribué 46 cartons jaunes et 2 cartons rouges.

Il sera assisté de Christophe Mouysset et Julien Haulbert.

Coup d’envoi à 21h sur Eurosport 2 !