Jérôme Rothen a accordé un entretien exclusif à PSG Community. L’ancien parisien et désormais consultant pour RMC Sport  a balayé l’actualité du club de la capitale sans concession. Découvrez la première partie de l’échange.

Le PSG version Galtier-Campos vu par Jérôme Rothen

« Je pense que les dirigeants (ndlr le président, l’émir) ont pris conscience que la situation était alarmante et que pour (re) faire plaisir aux supporters il ne s’agissait pas de remettre que des noms dans le recrutement mais qu’il fallait créer une base solide, saine avec un collectif mis en avant. Le recrutement de Christophe Galtier est moins clinquant c’est une réalité mais il reste le meilleur entraîneur de Ligue 1 sur les dernières années, à mon sens. C’est un bon choix et concernant Luis Campos, il n’a rien à nous faire découvrir. Luis Campos, c’est le réussite à Monaco, à Lille. Il n’y a pas de raison, jamais deux sans trois, moi j’y crois. »

Les manquements de l’ancienne direction

« On ne va pas se voiler la face. Déjà, je trouve que quand les grandes stars internationales signent au PSG c’est pour des raisons financières dans un premier temps et non pas pour l’histoire. Après, lorsque les dirigeants investissent,  le volet sportif et la possibilité de gagner la Ligue des Champions arrivent ensuite. N’importe quel joueur a envie d’évoluer dans un club comme cela, qui veut tout gagner. Après, quand tu signes au PSG ce n’est pas une fin en soi. Je pense qu’il faut s’identifier un peu plus à l’histoire du club.

Le club est jeune, tu peux très vite t’identifier à ce qu’est un joueur du PSG, à ce que les supporters veulent. C’est une marque de respect et celle-ci n’existait pas chez beaucoup de joueurs importants, d’où mes critiques virulentes pour certains. Je n’ai rien à apprendre à des joueurs qui sont incroyables techniquement mais ça ne me suffit pas. Ça ne suffisait pas également aux supporters, qui ont sifflé et ont même fait la grève.

On avait l’impression qu’il n’y avait pas de structure, il y avait des manques. Leonardo a fait des bons coups mais il y a surtout eu des moins bons coups sur les dernières années et ça laisse des traces. C’est le plus difficile à corriger. Il y a eu beaucoup de manques dans le passé mais je trouve que cela se corrige, c’est une bonne chose. C’est encore insuffisant mais ils sont arrivés (ndlr Luis Campos, Christophe Galtier) il y a trois mois, on ne va pas leur tomber dessus.

La fracture entre les supporters du PSG et certains joueurs analysée par Rothen!

« Il est difficile de dire aux supporters « vous devez changer certaines choses », c’est aux joueurs de faire l’effort tout simplement et d’avoir cette prise de conscience. Après, se faire siffler, se faire insulter  via des banderoles virulentes, ça fait mal. Ça laisse des traces, surtout quand vous jouez avec le maillot de ce club, ça fait mal. Neymar était visé et est encore visé. On a l’impression qu’il n’a pas envie d’aller voir les supporters, qu’il est braqué. C’est à lui de faire les efforts, de faire son auto-critique. Il y a eu du positif, je ne vais pas dire que c’est un tocard mais ça ne suffit pas de mettre un triplé contre Reims, Angers, faire trois passes décisives par-ci par-là. Quand tu (ndlr Neymar) renvoies pas l’image d’un joueur qui aime ce club, qui est fier de porter ses couleurs, les supporters se braquent.

J’espère qu’au bout de six ans, il aime un peu plus le PSG. Je pense qu’il a beaucoup aimé la ville,  qu’il a aimé la liberté qu’il a pu avoir contrairement à d’autres clubs dans lesquels il était. Peut-être qu’il y a eu un changement de comportement (la relation avec les supporters) et tant mieux mais je trouve que ce n’est pas criant. Je trouve qu’il n’y a pas mieux de célébrer avec les supporters, de se faire aduler. C’est à lui de faire le premier pas et de se remettre en question.

C’est le meilleur joueur depuis le début de saison c’est la réalité. Depuis le mois de juillet, il est venu affûté, il n’y a aucun dérapage sur les réseaux sociaux. Son hygiène de vie me parait top, il déconne beaucoup moins et il ne renvoie pas d’image négative du club. Tous les feux sont au vert pour retrouver une communion et c’est vraiment ce qui manque. Ce n’est plus « LA » star du club, aujourd’hui c’est Kylian Mbappé mais c’est l’une des stars du club et tu ne peux pas te couper de cette communion avec tes supporters. Après, la cassure (ndlr entre les joueurs et les supporters ) est trop importante, ils sont inaccessibles. Les supporters ne peuvent pas échanger avec eux, les côtoyer, prendre une photo, tout cela devient compliqué. Il faudrait faire un effort là-dessus. J’espère que la nouvelle direction sportive va ressentir cela mais il faut leur dire car ils ne peuvent pas forcément s’en rendre compte si tu ne leur dis pas. Ouvrir un peu plus, offrir plus de proximité avec les supporters est un bon facteur d’amélioration. »

Pro Mbappé et anti-Neymar ? Jérome Rothen répond

« J’essaye d’être le plus objectif possible preuve en est je le suis depuis le début de saison avec les performances de « Nez » » comme dit Galtier (rires).Blague à part, je n’ai rien contre lui le joueur est incroyable, il a été incroyable. J’ai été joueur de foot, je ne me compare pas à Neymar. J’ai parfois sorti des « bananes » je le reconnais ça arrive d’aller loin dans les critiques. Après, je fais un show radio donc c’est ma façon de parler il ne faut pas m’en tenir rigueur. Par moment, on sort aussi deux trois phrases de leur contexte et on se dit « ah mais qu’est-ce qu’il a contre le club ?, qu’est-ce qu’il a contre Neymar ? il ne voit pas de positif etc…. » Je sais voir du positif.

Concernant le PSG, je n’ai rien à prouver à personne. De dire que ce club je l’aime ou je l’aime pas il suffit de reprendre ma vie. Je suis né à deux kilomètres du Parc des PRINCES. je rêvais de ce club lorsque j’étais petit. J’ai eu la chance de réaliser mon rêve. Aujourd’hui je ne suis pas passé de l’autre côté, je ne suis pas anti-parisien.

J’ai qu’une seule envie c’est de redorer le blason du club. Avec les moyens qu’ils ont, je pense qu’il y a beaucoup mieux à faire, c’est tout simplement ça. Quant tu aimes quelque chose, peut-être que tu es un peu plus critique. Peut-être que parfois j’en attends trop (du club), c’est la réalité mais c’est normal d’attendre beaucoup d’un Neymar, d’un Messi, d’un Mbappé. Certains disent que je suis un pro-Mbappé mais quand il n’est pas bon je le dis. Je ne vais pas dire qu’il est bon s’il a raté des face-à-face et que ça a tué le match. Idem pour Neymar. Quand il n’a pas été bon ou qu’il a été blessé pour des raisons qui ne sont pas bonnes , automatiquement je vais le critiquer. Après, quand les mecs sont bons je ne critique pas.

Concernant Kylian Mbappé, si quelqu’un me dit « les louanges le concernant ne sont pas normales » tu as vu la saison qu’il a effectuée ? Après il y a une réalité, il est vrai que j’ai plus accès avec Kylian (pour échanger) qu’avec Neymar ou son entourage mais c’est le côté français. Je suis français, il est français donc il y a une connexion qui est là.

Quand tu connais plus la personne, par moment ça me fait mal d’entendre certaines critiques sur Kylian car je sais qu’il n’est pas comme et c’est pour cela que je le défends. Concernant Neymar, comme il n’a pas envie de parler français c’est compliqué d’échanger avec lui. Je suis un ancien joueur, même si je fais de l’antenne tous les jours ça me ferait plaisir d’échanger avec des mecs qui sont des stars.

Aujourd’hui, cette proximité avec le club, le vestiaire, au Parc des Princes ou au camp des loges, je trouve que la barrière ne devrait pas être aussi haute qu’elle l’est que ce soit pour moi mais aussi pour d’autres qui ont connu ce club pendant x années. J’ai quand même joué six ans au club, je ne suis pas un inconnu. Ça me ferait plaisir d’être moins contrôlé.

A partir de là, tu as davantage d’accès et tu peux davantage échanger avec les joueurs actuels et même si Neymar ne parle pas très bien le français je pense qu’on aurait pu échanger sur des trucs et essayer de se comprendre (et que lui-même comprenne mes critiques). Pour rassurer tout le monde, je ne suis pas un anti–Neymar, un anti-Ramos, un anti-Messi, un anti-Donnarumma, un pro-Mbappé et surtout pas (il insiste) un anti-parisien, ne me dîtes pas cela.

Quand j’en vois certains m’insulter en disant « maintenant tu dis du bien de Marseille etc.. » Mon but est d’être le plus serein et objectif possible. Quand il se passe des choses de bien à Marseille je le dis et quand ça va pas aussi. Le problème est que lorsque tu dis du bien de l' »ennemi » tout de suite on te dit que tu critiques le PSG alors que ce n’est pas le cas. J’ai qu’une seule envie, que le PSG me fasse lever de mon siège. Je suis abonné comme vous, comme tout le monde et ce depuis x années. J’ai mon abonnement, je viens voir le match et j’ai envie de vibrer. L’année dernière et il y a deux ans, je me suis plus fait chier que je n’ai vibré, c’est la réalité. »

La deuxième partie de l’entretien exclusif avec Jérôme Rothen arrive d’ici quelques jours sur PSG Community.