Après un début de match compliqué face à un banc de Merlus bien regroupés derrière, le PSG réalise finalement un joli coup de filet grâce à ses deux attaquants du soir. Bien aidés par l’expulsion lorientaise peu après le retour des vestiaires, les joueurs de Thomas Tuchel s’imposent sans briller dans un système en 3-5-2 qui peine à convaincre. Vivement la trêve pour des parisiens qui assurent le minimum et restent au contact du leader lillois. En attendant, voici les notes des parisiens du soir :




Rico (6) : Sergio avait la lourde tâche d’enfiler le costume de Keylor Navas ce soir. Pas grand chose à faire mais une double parade sans doute décisive et un rôle de doublure parfaitement assumé. Si le Cesar du meilleur acteur est déjà pris, Rico n’a pas à rougir de sa prestation.

Pembele (6) : Entré prématurément en cours de jeu après la sortie de Danilo sur blessure, le Titi parisien a encore montré qu’il faudra compter sur lui. Solide défensivement et habile dans le dépassement de fonction, Timothée peu légitimement rêver plus grand.

Kehrer (5) : Pas vraiment super serein derrière, Thilo peine à faire honneur à la « Deutsche Qualität » qu’on nous a tant vendu. Il est encore sous garantie ?

Kurzawa (5) : Repositionné à gauche de cette défense à 3, Kurzawa n’a pas eu à forcer son talent ce soir. Pas grand chose à faire, plutôt avare d’efforts, l’impression de jouer dans un fauteuil. La gauche caviar.

Florenzi (6) : C’est pas cool tous ces centres au troisième poteau le soir de l’hommage à Gerard Houllier .. Peut-être un fan de Ginola ? La tête dans le guidon pour la mobylette qui montre qu’elle en a encore sous le pied.

Bakker (4) : Pas de boogie woogie ce soir pour celui qui a les yeux couleurs menthe à l’eau. C’était pas évident mais on a pas oublié de l’oublier ce soir … Quasi inexistant Eddy Mitchell Bakker.

Herrera (5) : A sa façon, Ander est la définition de la régularité. Pas folichon mais toujours prêt à faire plaisir et l’assurance que le job sera fait en temps et en heure. Ta commande Uber Eats un soir de pluie.

Gueye (7) : S’il est encore loin du niveau proposé face au Real Madrid il y a plus d’un an, Gana a peut-être livré la performance qui s’en rapproche le plus. Oui face à Lorient, ok ..

Rafinha (7) : Le seul à donner un peu de plaisir dans cette soirée. Si sans alcool la fête est plus folle, sans Rafinha c’est tout l’inverse. Thomas si tu nous entends.

Kean (6) : Sans doute le joueur avec le ratio effort/plaisir le plus faible de la planète foot. Un but, c’est pas cher payé vu tout le sale boulot qu’il abat devant. Déjà 6 buts en Ligue 1 pour Moise qui applique le fameux « travailler plus pour gagner plus » au pied de la lettre.

Mbappé (6) : Avec cette extravagance capillaire, Kylian voulait certainement montrer qu’il était prêt à remettre le bleu de chauffe. Un but, quelques fulgurances et pas mal d’approximations. L’un des plus gros poisson dans ce grand bleu malgré tout.

Crédit Image : Maxifoot